•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rassemblement devant le consulat du Liban à Montréal

Plusieurs personnes sont en cercle et sont enveloppées de drapeaux.

Un rassemblement s'est tenu devant le consulat du Liban à Montréal vendredi.

Photo : Radio-Canada / Carla Oliveira

Radio-Canada

Après deux veillées aux chandelles qui ont eu lieu au square Dorchester mercredi et jeudi, un rassemblement se tenait vendredi devant le consulat général du Liban à Montréal pour permettre à la diaspora d’exprimer sa colère et son indignation après la tragique explosion survenue mardi dans le port de la capitale, Beyrouth.

L’événement, qui s’est tenu dans le calme, a réuni près de 200 personnes. Il a donné lieu à plusieurs discours exprimant le ras-le-bol généralisé ressenti contre la classe politique libanaise.

On y a également partagé une liste d’associations et d’ONG à qui envoyer des fonds en vue de la reconstruction de Beyrouth.

Le groupe Diaspora unie, qui a organisé le rassemblement, milite contre le régime politique libanais actuel, qu'il accuse de corruption et de négligence criminelle.

Il demande notamment à Ottawa de s'abstenir de recourir aux canaux officiels libanais pour envoyer de l'aide au Liban, et suggère plutôt d'acheminer l'aide par l'intermédiaire d'ONG libanaises crédibles, transparentes et responsables, ayant fait leurs preuves sur le terrain.

Jeudi, Ottawa a déjà indiqué qu'il allait accorder une première aide de 5 millions de dollars au Liban. Cet argent ne sera pas envoyé directement au gouvernement libanais, a assuré la ministre du Développement international, Karina Gould.

Par ailleurs, Diaspora unie demande au Canada de cesser de soutenir le gouvernement répressif et corrompu du Liban.

Nous aimerions que le Canada interdise toute représentation des partis confessionnels libanais au Canada, parce que ces partis ont fait partie des gouvernements de 1991 jusqu’à aujourd’hui au Liban. Ils ont causé non seulement la corruption, non seulement le vol et l’atteinte aux libertés, aux droits de l’homme, mais aussi la mort de plein de Libanais, a commenté Ghadi Elkoreh, membre du groupe Diaspora unie.

Les organisateurs demandent aussi la démission du consul du Liban à Montréal, étant donné que sa nomination à son poste est illégitime, car faite par la classe dirigeante criminelle et corrompue du Liban.

Le consulat a refusé de donner une entrevue à Radio-Canada à ce sujet.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !