•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

17 nouveaux cas de COVID-19 vendredi, dont 10 dans la région de Prairie Mountain

Des échantillons de tests de dépistage dans un centre médical.

En tout, 96 999 tests de dépistage ont été effectués au Manitoba depuis février.

Photo : afp via getty images / INA FASSBENDER

Radio-Canada

La région sanitaire de Prairie Mountain au Manitoba enregistre 10 nouveaux cas de COVID-19 vendredi. Celle de Winnipeg en dénombre 5, et celle de Santé Sud en compte 2.

Ces 17 cas portent à 491 le total de cas confirmés depuis le début de la pandémie. Le Manitoba compte présentement 132 cas actifs, et 351 personnes sont guéries de la maladie. Vendredi, 9 personnes sont hospitalisées, dont 3 sont traitées aux soins intensifs.

Nous voyons des preuves de transmission communautaire dans l’ouest du Manitoba, notamment à Brandon, indique le médecin hygiéniste en chef de la province, Brent Roussin.

Une éclosion dans la ville, située à environ 2 heures à l’ouest de Winnipeg, compte 34 cas, dit-il. Six cas à Brandon sont considérés comme des cas de transmission communautaire, ajoute le Dr Roussin.

Vendredi, on a signalé que quatre nouveaux cas ont été décelés chez des travailleurs de l’usine de transformation de viande de Maple Leaf Foods à Brandon. En tout, huit travailleurs ont récemment obtenu un test positif à la COVID-19.

Tous les malades semblent avoir contracté le virus à l’extérieur de leur lieu de travail, explique Brent Roussin. Donc, il n’y a pas de preuve de transmission du virus au sein de leur lieu de travail.

Ainsi, les cas à l’usine de Maple Leaf à Brandon ne justifient pas une action particulière pour le moment, selon Brent Roussin, qui a réagi à la situation en conférence de presse vendredi. Le syndicat qui représente les travailleurs de l’usine réclame sa fermeture temporaire.

Il y a une éclosion relativement grande dans la communauté, et vu le nombre de travailleurs [de l’usine] dans le secteur, il n’est pas improbable que ces personnes aient toutes contracté le virus dans la communauté, poursuit Brent Roussin.

On a tiré des leçons de qui s’est passé ailleurs parce qu’on a été frappé plus tard que d’autres provinces, indique-t-il. Les mesures mises en place dans des endroits qui ont connu des éclosions existent aussi déjà ici.

Le Dr Roussin demande aux habitants de la région de Brandon d’être prudents et de respecter encore plus strictement le mesures sanitaires recommandées par la santé publique.

Le premier ministre, Brian Pallister, a dit lors d’une conférence de presse vendredi qu’il comprend les craintes des travailleurs, mais il leur demande de faire confiance aux autorités sanitaires de la province.J’ai peur aussi. J’ai peur pour eux, j’ai peur pour nous, j’ai peur pour toutes les personnes au Manitoba, a-t-il déclaré. En ce qui concerne la nécessité de fermer temporairement l’usine, M. Pallister estime que les responsables de la santé publique sont mieux placés pour répondre à cette question. Jeudi, l’opposition néo-démocrate et libérale a réclamé l’arrêt des activités de l'usine.

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !