•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Accusé d’avoir enfreint une condition, Éric Lapointe plaide non coupable

Éric Lapointe chante sur scène.

Éric Lapointe en spectacle en 2019.

Photo : Radio-Canada / Daniel Coulombe

Radio-Canada

Le chanteur Éric Lapointe a plaidé non coupable, vendredi matin, d'une accusation d'avoir omis de se conformer à la promesse de ne pas communiquer avec la plaignante dans un dossier de voies de fait qui sera entendu en cour, en octobre prochain.

Éric Lapointe aurait contacté la plaignante le 26 décembre dernier.

Le dossier a été remis au 27 octobre, soit la date du début de son procès qui doit durer trois jours.

Le chanteur ne s’est pas présenté en cour vendredi. Comme il s'agit d'un procès « sommaire » en cour municipale, il pouvait être représenté par son avocat.

En octobre 2019, Éric Lapointe a été accusé de voies de fait contre une femme et a plaidé non coupable. Les faits reprochés se seraient produits le 30 septembre dans sa résidence à Montréal.

Une ordonnance de non-publication très stricte nous empêche de divulguer tout détail qui permettrait d'identifier la plaignante.

Avec les informations d'Eve Caron

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !