•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La police de Vancouver augmente sa patrouille près du parc Strathcona

Des tentes sont installées les unes contre les autres en bordure de grands arbres dans un secteur du parc Strathcona à Vancouver.

Des tentes sont installées dans un secteur du parc Strathcona à Vancouver.

Photo : Radio-Canada / Jon Hernandez

Radio-Canada

La police de Vancouver a augmenté le nombre d’agents dans le quartier Strathcona, malgré le fait qu’elle a reçu moins d’appels pour des interventions pour ce secteur que l’an dernier.

Le parc Strathcona accueille un nouveau village de tentes depuis le début de l’été après le démantèlement des campements aux parcs Oppenheimer et Crab ces derniers mois

En juin, la police a reçu 1572 appels pour ce quartier, alors que ce nombre s’élevait à 1908 en 2019. En juillet de cette année, elle a reçu 1818 appels, tandis qu’elle en avait reçu 2345 l’année précédente.

La police précise toutefois que, même si le nombre d’appels a diminué pour l’ensemble du quartier, le nombre d’appels reçus directement au sujet du parc Strathcona a augmenté cet été.

En juin 2020, il y a eu 33 appels au sujet du parc, soit 15 de plus qu’à la même date l’an dernier. En juillet de cette année, il y a eu 39 appels, soit 15 de plus que l’année dernière.

Le voisinage a manifesté des inquiétudes au sujet d’une diminution des niveaux de sécurité publique, selon la policière Tania Visintin.

Tout le monde a le droit de se sentir en sécurité et à l’aise à la maison et dans son quartier.

Tania Visintin, police de Vancouver

Selon elle, même si le nombre d’appels n’a pas augmenté pour le quartier, les policiers ont entendu des personnes vivant dans la communauté exprimer certaines peurs et inquiétudes. Nous encourageons les résidents à signaler les incidents à la police, dit Mme Visintin.

Tania Visintin ajoute que cinq nouveaux policiers sont déployés dans le quartier depuis la semaine dernière pour patrouiller dans le parc et ses environs.

Elle estime que des activités criminelles ont lieu dans le parc, mais qu’elles ne sont pas signalées par le public en ce moment.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !