•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Après avoir plaidé coupable à des voies de fait, un policier de Regina perd son emploi

Le caporal Colin Bradley Magee devant un cours d'eau.

Colin Bradley Magee n'est plus employé par le Service de police de Regina.

Photo : Radio-Canada / CBC News

Radio-Canada

Le chef du Service de police de Regina (RPS), Evan Bray, a mis fin à l’emploi du caporal Colin Magee. Evan Bray a pris cette décision après avoir jugé que celui qui faisait partie du RPS depuis environ 18 ans n’était plus apte à occuper ses fonctions.

Colin Magee a plaidé coupable après un incident survenu lors de l’exercice de ses fonctions le 27 septembre 2018.

Ce jour-là, au centre de détention de la police de Regina, le policier maintenant démis de ses fonctions était en train d’enregistrer les objets en possession d’un adolescent de 13 ans après l'arrestation de ce dernier à la suite d'un mandat d'arrestation en attente.

Colin Magee l’a alors questionné sur un de ces objets, et l’adolescent n’a pas donné de plus amples détails. Plus tard, sous les yeux d’un collègue, le policier a saisi l’adolescent par la peau du cou et l’a forcé à s’allonger sur le sol.

La scène a été filmée par plusieurs caméras.

Le juge Murray Hinds a jugé l’agression de Colin Magee non provoquée et inutile.

Le principal intéressé a le droit de faire appel à la suite de la décision d’Evan Bray.

D'autres incidents à son actif

Au fil des dernières années, le nom de Colin Magee est revenu à quelques reprises dans l’actualité pour des dossiers de voies de fait.

En 2017, il avait déjà été accusé après avoir utilisé une force excessive contre James Escamilla en 2016. L’affaire avait été transmise, deux ans plus tard, à un programme de mesures de rechange de la police de Regina.

En janvier 2020, il avait été reconnu non coupable pour un incident datant aussi de septembre 2018. Le juge avait alors statué que M. Magee avait utilisé une force raisonnable et minimale pour restreindre Lucien Gaudette.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !