•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tramway : le BAPE n'a pas tous les outils en main, déplore Québec 21

Jean-François Gosselin dans une grande salle, parle devant un micro.

Jean-François Gosselin lors de sa présentation devant la commission d'enquête du BAPE

Photo : Radio-Canada / Jean-Michel Cloutier

Avec un dossier d'affaires incomplet et des études désuètes en main, les travaux du BAPE sur le tramway seront sans valeur, estime Québec 21. L'opposition officielle demande de prolonger la commission d'enquête, le temps que la Ville de Québec fournisse des informations actuelles à la commission.

Lors du dépôt de son mémoire devant le Bureau des audiences publiques sur l'environnement (BAPE) jeudi soir, le chef de Québec 21 a fait valoir que la commission d'enquête doit pouvoir baser ses travaux sur des informations à jour.

Les audiences publiques ont mis de l'avant le manque d'informations disponibles sur le projet, des informations qui sont pourtant essentielles, a dénoncé Jean-François Gosselin.

Il rappelle que la Ville de Québec a fourni un dossier d'affaires datant de 2019 au BAPE alors que le projet de réseau structurant de transport en commun a subi plusieurs modifications depuis.

Esquisse du projet de tramway dans le quartier Saint-Roch, à Québec.

La Ville a récemment annoncé qu'elle abandonnait le trambus dans le projet, ainsi que la remontée mécanique.

Photo : Radio-Canada

Le document comprend des éléments comme le trambus, qui a depuis été abandonné. Il fait aussi référence à deux tunnels, alors qu’il n’y en a qu’un seul de prévu maintenant, ainsi qu'au pôle d’échange du Phare, qui ne fait plus partie du projet non plus.

Pas avant janvier 2021

Le mandat de la commission d'enquête prend fin le 5 novembre, date à laquelle un rapport et des recommandations doivent être fournis au gouvernement du Québec.

Or, la Ville de Québec a précisé en juillet dernier qu'elle pourra seulement déposer au gouvernement une version à jour de son dossier d’affaires en janvier 2021.

C'est pourtant un élément crucial pour la suite des choses , selon Jean-François Gosselin qui a également argumenté sa position dans une lettre acheminée au premier ministre François Legault.

Attendre le 3e lien

Québec 21 craint également que les projets de 3e lien et du tramway créent des doublons. Le parti croit donc qu'il serait plus sage d'attendre que le tracé du tunnel entre Québec et Lévis soit définitif avant de prévoir un second tunnel sous le quartier Saint-Roch.

Il faut que ces deux projets soient intégrés, défend Jean-François Gosselin, déplorant du même coup qu'à Québec, on a un problème. Les deux maires ne se parlent pas, ce qui mine la cohésion dans ce dossier.

Notre opinion est connue depuis longtemps. Comme 84 % des citoyens de Québec, nous sommes favorables à l'amélioration du transport en commun. Mais, le projet de tramway n'est pas le bon projet pour Québec, a-t-il affirmé.

M. Gosselin a aussi soulevé qu'en prolongeant les travaux du BAPE, les contribuables de Québec auront possiblement l'occasion de se prononcer sur le projet lors des prochaines élections municipales en 2021.

Notre souhait le plus cher est que les contribuables puissent se prononcer et voter sur le plus gros projet de l'histoire de la ville de Québec. Ce projet va changer l'histoire de notre ville à jamais, a-t-il conclu.

Le BAPE n'a pas ce pouvoir

Vendredi, le BAPE a répondu qu'il n'a pas le pouvoir de prolonger les mandats qui lui sont confiés.

La commission d'enquête doit produire un rapport à partir de toutes les informations récoltées durant les consultations publiques. Si jamais elle trouve qu'il lui manque des informations pour faire son travail, elle peut le mentionner dans le rapport.

Le ministère de l'Environnement est celui qui a demandé au BAPE de se pencher sur le projet de tramway, donc c'est l'autorité qui pourrait prolonger le mandat.

Le cabinet du ministre Benoit Charette n'a pas encore répondu aux questions de Radio-Canada.

Fin des séances publiques

La commission d'enquête du BAPE a complété jeudi soir sa dernière séance de consultations publiques. Les commissaires ont ensuite jusqu'au 5 novembre pour rédiger et remettre leur rapport.

Une vingtaine de personnes dans une salle, assises sur des chaises en respectant un deux mètres de distance entre elles.

Les personnes présentes dans la salle jeudi soir lors de la dernière séance de consultations avec le public

Photo : Radio-Canada

Au cours du processus de consultations concernant le projet de tramway, le BAPE rappelle qu'il a reçu 550 questions et 70 demandes d’intervention. La Ville a répondu à ces questions au début du mois de juillet durant l'équivalent de 30 heures d'audiences.

Depuis lundi, le BAPE a ensuite entendu 70 citoyens, groupes ou organismes venus pour présenter leur position et répondre aux questions des commissaires. Les mémoires seront rapidement accessibles sur le site web du BAPE.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !