•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pierre-Luc Dubois renverse les Maple Leafs avec un tour du chapeau

Un joueur de hockey célèbre son but.

Pierre-Luc Dubois a largement contribué à la remontée des Blue Jackets, jeudi soir.

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Aucune casquette n'a été lancée sur la patinoire de l'aréna Banque Scotia, jeudi soir, mais ç'aurait bien pu être le cas si le match n'avait pas été tenu à huis clos. Pierre-Luc Dubois a enfilé trois des quatre buts sans riposte des Blue Jackets de Columbus qui l'ont emporté 4-3 en prolongation aux dépens des Maple Leafs de Toronto.

Le Québécois s'est échappé avec moins de deux minutes à faire à la période de prolongation grâce au brio de son coéquipier Alexandre Texier qui a subtilisé la rondelle à John Tavares en territoire des Jackets. Dubois a battu Frederik Andersen d'un tir du revers dans le haut du filet.

L'attaquant choisi au troisième rang du repêchage 2014 de la Ligue nationale de hockey est à la fois devenu le premier à compléter un tour du chapeau en séries éliminatoires dans l'histoire de Columbus et le 10e joueur à réussir cet exploit à travers la LNH depuis 1993.

Le début de la rencontre n'a pas laissé présager cette fin pour les hommes de Sheldon Keefe, qui tirent désormais de l'arrière 2 à 1 dans leur série du tour des qualifications. Columbus paraissait amorphe dans les premières 30 minutes du match alors que Toronto exploitait toutes ses potentialités.

Bien servis par leurs unités spéciales, les Maple Leafs ont pris les devants 3-0 et chassés le gardien partant de Columbus, Joonas Korpisalo. Compte tenu du résultat final, autant dire que Toronto a réveillé la bête qui dormait avant de se relâcher.

Je pense que le match nous a échappé dès le départ, a sèchement évalué Sheldon Keefe.

Je n'ai pas aimé notre première période. Je n'aimais pas la façon dont on jouait à 1-0. Ce n'était pas mieux à 2-0 et 3-0. Je crois qu'on a eu ce qu'on méritait. On a retrouvé nos vieilles habitudes. On jouait sans intention et on improvisait au fil du match.

Sheldon Keefe, entraîneur-chef des Maple Leafs

John Tortorella a envoyé le Letton Elvis Merzlikins dans la mêlée à mi-chemin dans la rencontre, ce qui a insufflé la dose de confiance nécessaire pour amorcer la remontée. Pierre-Luc Dubois a inscrit le premier but du match pour Columbus dans les instants qui ont suivi grâce à une superbe passe transversale de Zach Werenski.

On n'a jamais arrêté d'y croire, résume Dubois. Il restait beaucoup de temps. C'est sûr que tu ne veux pas être en retard 3-0 tous les matchs, mais en séries, n'importe quoi peut arriver!

[Joonas] Korpisalo connaissait un bon match. Je ne pense pas qu'on l'a retiré parce qu'il était mauvais, mais plus pour nous donner un petit boost. Elvis est rentré et il a fait de gros arrêts en partant, rappelle le Québécois.

Korpisalo a stoppé 12 des 15 tirs dirigés vers lui, mais Merzlikins, lui, s'est avéré intraitable devant la cage de Columbus. Il a repoussé les 21 lancers des Maple Leafs alors qu'il s'amenait à froid dans un match pour la première fois de sa carrière.

C'est pour ça que l'on joue. C'est dommage que les partisans n'étaient pas dans les gradins!

John Tortorella, entraîneur-chef des Blue Jackets

Un énorme trou à la ligne bleue

Un joueur de hockey s'appuie sur ses cuisses avec son bâton en signe de fatigue.

Les Maple Leafs ont échappé une avance de trois buts à mi-chemin dans la rencontre.

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

En plus d'une vilaine leçon, les Maple Leafs ont aussi obtenu, jeudi, l'assurance que rien ne serait facile sans les services de Jake Muzzin pour la suite de la série.

Le défenseur défensif a manqué à son partenaire de jeu habituel, Justin Holl, qui a été mis à mal par les meilleurs éléments des Blue Jackets. Travis Dermott n'a pas su faire oublier la perte de l'Ontarien sur la première paire de défense.

Holl et Dermott se trouvaient sur la patinoire quand Seth Jones a inscrit le deuxième but des Jackets au troisième vingt. L'Américain a déjoué le gardien des Leafs d'un lancer précis dans la lucarne alors que Dermott lui voilait la vue.

Les deux défenseurs, de 28 et 23 ans respectivement, étaient aussi au cœur de l'action quand Pierre-Luc Dubois a frappé pour la deuxième fois du match quelque trois minutes plus tard.

On ne peut pas vraiment remplacer un joueur comme [Jake Muzzin]. On ne peut que prendre plus de responsabilités. Je pense que c'est ce que nous avons fait. Notre désavantage numérique a été plutôt bon, a évalué Morgan Rielly qui a été le joueur le plus utilisé des Maple Leafs lors du troisième match de la série avec un peu plus de 32 minutes de jeu.

Rielly a campé le rôle de spectateur sur la séquence qui a mené au but victorieux des Blue Jackets. Son partenaire pour la prolongation, Tyson Barrie, a été battu de vitesse par Dubois.

Pour le quatrième match, il faudra élever notre jeu d'un cran encore et pour le cinquième match aussi.

Morgan Rielly, défenseur des Maple Leafs

Cody Ceci a ouvert la marque pour Toronto en désavantage numérique alors que la recrue Nick Robertson a enfilé le premier but de sa carrière dans la LNH. William Nylander a aussi touché la cible en deuxième période.

Dans la défaite, Frederik Andersen a repoussé 39 rondelles.

Pour la première fois de cette série, les équipes disputeront un deuxième match en l'espace de 24 heures, vendredi. S'ils parviennent à l'emporter, les Blue Jackets pourraient envoyer les Maple Leafs en vacances.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !