•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un duo franco-manitobain finaliste au concours de développement durable Aquahacking

Des algues bleues vertes recouvrent les plages du lac Winnipeg.

Des algues bleues vertes sur une plage du lac Winnipeg.

Photo : Trish Richardson

Radio-Canada

Julien Koga et Alec Massé forment l’une des cinq équipes sélectionnées comme finalistes au concours Aquahacking de l’Institut international du développement durable. Ils cherchent une solution entrepreneuriale à la pollution du lac Winnipeg.

Le nom de l’équipe des jeunes hommes est Team Typha. Ils présenteront leur projet à un panel de juges experts à la mi-octobre.

Le concours vise à soutenir le développement de technologies pouvant résoudre les problèmes environnementaux liés à l’eau douce. Le bassin versant du lac Winnipeg souffre de la prolifération d'algues, les produits pharmaceutiques toxiques et la présence de microplastiques.

Notre solution est de réduire le montant de nutriments qui rentrent dans le lac pour faire que ça diminue la prolifération d’algues et l’eutrophisation, explique Alec Massé.

L’eutrophisation est le processus d’enrichissement graduel d’un lac en éléments nutritifs. C’est un phénomène naturel qui peut être accéléré par les activités humaines.

Le processus d’eutrophisation se passe lorsque trop de nutriments qui viennent des terres qui l’entoure, c’est particulièrement grave dans le lac Winnipeg à cause des [exploitations agricoles] qui l’entourent, précise Julien Koga.

Le duo propose de créer des emballages écologiques à base de plantes qui aident à combattre l’eutrophisation du lac. Le potentiel commercial de la plante rend cette solution intéressante pour les entreprises.

Deux jeunes hommes.

Julien Koga (à gauche) et Alec Massé (à droite).

Photo : Radio-Canada

Présentement, on est en phase de recherche en transition vers un stage de prototype, donc nous allons regarder d’utiliser une plante qui aide a réduire les nutriments du lac, dit Alec Massé.

Les deux jeunes franco-manitobains misent sur la dynamique de leur équipe : Alec Massé vient de terminer ses études en affaires, alors que Julien Koga termine les siennes en biologie.

On a une dynamique assez unique et on pense qu’on sera bien adaptés à cette compétition, affirme ce dernier.

Alec Massé explique qu’il n’a jamais perdu de vue l’élément humanitaire lors de ses études en affaires.

J’ai toujours été intéressé d’utiliser le commerce comme force pour aider le public en général [...] une force pour améliorer la planète, et donner des meilleures conditions de vie aux générations suivantes, fait-il valoir.

La finale du concours sera diffusée en direct sur Facebook le 20 octobre, selon le site web de l’Institut international du développement durable.

Avec les informations de Patrick Foucault

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !