•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Triste bilan routier pour les vacances de la construction dans l’Est

Un policier de la SQ et son véhicule.

Quatre collisions mortelles sont survenues dans l'Est pendant les vacances de la construction. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Jean-François Dumas

Radio-Canada

La moitié des accidents mortels comptabilisés sur les routes du Québec pendant les vacances de la construction sont survenus au Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie.

Huit collisions mortelles sont survenues dans la province entre le 17 juillet et le 2 août. C'est moins que l’an dernier, indique la Sûreté du Québec. Il n’en demeure pas moins que quatre de ces collisions se sont produites au Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie.

La vitesse, la distraction au volant et la conduite avec des facultés affaiblies sont les principales causes des collisions, a constaté la porte-parole de la Sûreté du Québec Béatrice D’Orsainville.

Elle ajoute que le nombre particulièrement élevé de touristes et le trafic plus important dans l’Est ont aussi joué un rôle dans ces tristes statistiques.

Le nombre de collisions dans votre région va avec le flux de circulation.

Béatrice D’Orsainville, porte-parole de la Sûreté du Québec

Mme D’Orsainville mentionne également que des comportements irrespectueux y ont également été observés, comme des automobilistes qui se suivent de trop près, particulièrement dans les zones de construction, où la limite n’est pas toujours respectée et les signaleurs ne sont pas toujours respectés.

Écouter l'entrevue de Béatrice D'Orsainville à Bon pied bonne heure

Au total, 22 000 constats d’infraction au code de la sécurité routière ont été donnés sur le territoire desservi par la Sûreté du Québec. De ce nombre, 14 000 concernaient des excès de vitesse.

Mme D’Orsainville précise que ce bilan n'inclut pas les accidents impliquant des cyclistes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !