•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Baie-Comeau transforme le camping illégal en activité lucrative

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Une voiture et une tente-roulotte dans un stationnement.

Plusieurs campeurs ont trouvé refuge au Parc des pionniers à Baie-Comeau.

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

Radio-Canada

Pendant que des municipalités de l'Est-du-Québec cherchent des solutions pour encadrer le camping illégal, Baie-Comeau tente de profiter du phénomène. La Ville tolère les campeurs qui se stationnent sur son territoire, même si c'est contraire à son règlement, car elle y voit une façon d'encourager le tourisme sur la Côte-Nord.

Des campeurs charmés

Comme beaucoup d'autres touristes cet été, une famille de Lévis s'est butée à des campings pleins. Grâce à une application qui répertorie les endroits où faire du camping non officiel, Pierre-Olivier Matte a trouvé le parc des Pionniers.

Quand on a vu cet emplacement-là sur l'application, justement ils disaient que c'était propre, que c'était espacé, qu'il y avait des espaces verts. Avec un enfant, c'est génial. On peut sortir le vélo. Il s'amusait un peu hier sur le terrain avant qu'on aille profiter de la ville, raconte le campeur.

Pierre-Olivier Matte et son garçon devant leur tente roulotte.

Pierre-Olivier Matte et son garçon ont campé au stationnement du parc des Pionniers à Baie-Comeau.

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

De son côté, le campeur Michel Déry est très content d’avoir accès à des sites de camping gratuits. Il prévoit tout de même s’arrêter dans des campings payants pendant son périple.

Certainement qu'on va utiliser aussi des sites de camping officiels pour pouvoir prendre notre douche et tout, affirme M. Déry.

Souplesse du côté de la Ville

Le règlement municipal stipule qu'il est interdit de se stationner à des fins d'habitation sur le territoire de Baie-Comeau, sauf à quelques endroits bien identifiés. La Ville fait cependant preuve de souplesse, explique la greffière et directrice des affaires juridiques de la Ville de Baie-Comeau, Annick Tremblay.

On tolère que les gens se stationnent. On n'émettra pas de constat d'infraction. Parce que, en théorie, il y a un non-respect de la réglementation municipale. Évidemment, on encourage les gens en premier lieu à réserver dans nos campings, explique-t-elle.

Plutôt que de refuser les campeurs sur son territoire, la Ville veut profiter des retombées économiques qu'ils entraînent.

Les gens vont aller dans nos épiceries, dans nos commerces. Que ce soit acheter de la nourriture dans les restaurants, la microbrasserie...

Annick Tremblay, greffière et directrice des affaires juridiques de la Ville de Baie-Comeau

Pour l'instant, Baie-Comeau n'a pas eu à intervenir pour encadrer davantage le camping non officiel.

On doit ramasser les poubelles plus souvent. Mais c'est une bonne chose. Ça veut dire que les gens les utilisent. On n'a pas eu de problèmes de nuisance causés soit par des déchets ou du bruit excessif, précise Mme Tremblay.

Avec les informations de Marlène Joseph-Blais

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !