•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rentrée scolaire : l’achat obligatoire d'ordinateurs soulève des préoccupations

Des ordinateurs portables à vendre dans un magasin.

Un programme de subvention sera instauré pour permettre à certaines familles d’acheter un ordinateur portable.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick a annoncé le 22 juillet dernier que les ordinateurs portables allaient désormais faire partie des articles scolaires obligatoires des élèves du secondaire. À moins d’un mois de la rentrée, cette nouvelle exigence soulève certaines préoccupations.

Ça ajoute un stress, et pas juste financier : aussi un stress pour ceux et celles qui ne sont pas habitués avec les télécommunications, fait valoir David Couturier, directeur général de la Fédération des conseils d'éducation du Nouveau-Brunswick.

Même si on est en 2020, ce ne sont pas tous les élèves ou les parents qui sont à l’aise de travailler avec les ordinateurs, ajoute-t-il.

Le porte-parole du Parti libéral en matière d’éducation et député provincial de Victoria-La-Vallée, Chuck Chiasson, souligne quant à lui le manque d’accès à Internet haute vitesse comme obstacle possible pour les familles qui vivent en région rurale.

Chuck Chiasson en entrevue dans un bureau.

Chuck Chiasson, porte-parole de l'opposition officielle en matière d'éducation (archives).

Photo : Radio-Canada

On est dans une province qui est rurale. Ce n’est donc pas tout le monde qui a Internet. Et dans les écoles, est-ce qu’on a la capacité pour brancher, disons, 200 ordinateurs en même temps sur le réseau? se demande Chuck Chiasson.

D’autres personnes s'interrogent sur les spécifications techniques demandées.

Quand les gens achètent un ordinateur, ils veulent que celui-ci serve pour les cours, mais aussi pour d'autres projets. Alors il doit avoir certaines spécifications techniques, au moins 8 giga-octets de mémoire vive, par exemple, explique un vendeur d’articles électroniques, Fred Gulchin.

Fred Gulchin, propriétaire d'Unison Digital Systems.

Fred Gulchin, propriétaire d'Unison Digital Systems, soutient que les ordinateurs achetés par les élèves du secondaires doivent être dotés de certaines spécifications techniques utiles pour des besoins multiples.

Photo : Radio-Canada

Certaines familles admissibles pourraient recevoir jusqu’à 600 $ par élève du secondaire, selon leur revenu, avait annoncé le gouvernement en juillet dernier.

D'après le reportage de François LeBlanc

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !