•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La liste d’attente continue à s’allonger pour une place en CHSLD

Les mains d'un homme âgé appuyées sur une canne.

Dans le cadre du nouveau concept de maisons des aînés, Québec veut construire 3000 places au cours des prochaines années et en rénover 2500 autres dans les CHSLD existants.

Photo : iStock

Le gouvernement Legault s’éloigne de sa promesse de vider la liste d’attente pour obtenir une place dans un CHSLD. Depuis l’accession au pouvoir de la CAQ, en octobre 2018, le nombre de personnes en attente a augmenté de 25 %, passant de 2766 à 3471.

Après une légère baisse en début d’année, le nombre de gens sur la liste d'attente a connu une forte hausse depuis le mois de mars. La pandémie, qui a ralenti les admissions, et le vieillissement de la population sont en cause.

La ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, souligne qu’une diminution était en cours depuis l’automne dernier. En mars de cette année, la liste d’attente avait baissé à 2938 personnes.

Mais les problèmes engendrés par la pandémie ont ralenti les admissions. On a cessé d'admettre des gens et on vient de recommencer à le faire graduellement, précise Mme Blais.

À Montréal, le nombre de gens sur la liste d’attente a augmenté de 590 à 698. Même Québec, largement épargnée par la pandémie, a vu l’attente exploser pour passer de 353 à 450 personnes. Marguerite Blais reconnaît que résorber l’attente est un défi important.

En 18 mois, on a développé 1025 places, donc c’est un ajout. Mais la population est très vieillissante et il manque encore 3400 places.

Marguerite Blais, ministre responsable des Aînés et des Proches aidants

Selon elle, la situation met en lumière l’importance de créer rapidement plus de places. C'est pour ça qu'il faut lancer le plus rapidement possible nos maisons des aînés et rénover nos CHSLD, explique-t-elle.

Dans le cadre du nouveau concept de maisons des aînés, Québec veut construire 3000 places au cours des prochaines années et en rénover 2500 autres dans les CHSLD existants.

Marguerite Blais sillonne le Québec depuis des semaines pour annoncer des projets de maisons des aînés. Ces CHSLD de nouvelle génération seront constitués de plus petits centres hébergeant un maximum de 12 personnes.

La ministre n'est pas surprise de voir que bien des gens veulent aller dans un CHSLD malgré la crise des derniers mois.

À l’extérieur de Montréal, ça a bien été, souligne Mme Blais. De plus, la vaste majorité des résidents des CHSLD ont des troubles cognitifs graves qui peuvent difficilement être pris en charge ailleurs.

Malgré tout, elle croit que le Québec doit améliorer le soutien à domicile. C'est une clé maîtresse du succès. Aucun gouvernement ne va pouvoir construire 3000 places par année.

Il y a véritablement une urgence d’agir., a commenté dans un communiqué le président de l'Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR), Pierre Lynch.

Le gouvernement doit non seulement accélérer les travaux de rénovation des CHSLD vétustes, mais il doit poursuivre la construction de nouveaux CHSLD, tout en développant les maisons des aînés.

Pierre Lynch, président de l'AQDR

Selon M. Lynch, le gouvernement Legault doit aussi investir davantage dans les soins et les services à domicile et ainsi permettre aux aînés de vivre le plus longtemps possible dans leur demeure.

Selon l'AQDR, les besoins en hébergement sont particulièrement criants dans les environs de Québec, de la Montérégie, de l’Estrie, de Montréal et Laval, de même que dans les Laurentides.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !