•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Commission scolaire de l'Î.-P.-É. embauche un nouveau directeur général

Photo professionnelle de François Rouleau, un homme avec un complet et un chapeau.

François Rouleau, nouveau directeur général de la Commission scolaire de langue française (CSLF) de l'Île-du-Prince-Édouard

Photo : Gracieuseté

François Pierre Dufault

François Rouleau a fait le saut de l'autre côté du détroit de Northumberland. La Commission scolaire de langue française (CSLF) de l'Île-du-Prince-Édouard a confirmé, jeudi, l'embauche de l'ancien gestionnaire du Conseil scolaire acadien provincial (CSAP) de la Nouvelle-Écosse à titre de directeur général.

La direction générale de l'administration scolaire insulaire était vacante depuis le départ de Natascha Joncas, en avril dernier, à peine six mois après son embauche.

François Rouleau est entré en poste officiellement le 4 août dernier.

Il arrive avec une valise remplie de connaissances pertinentes. Sa formation et son expérience en éducation en milieu minoritaire, en gestion scolaire et en services aux élèves sont de bon augure pour nos élèves, notre personnel, notre conseil, nos parents et notre communauté, souligne Gilles Benoit, le président de la CSLF, dans un communiqué.

François Rouleau a occupé différents postes au sein du CSAP depuis 1997. Avant d'assumer les fonctions de directeur régional pour le nord de la Nouvelle-Écosse et de responsable provincial des services aux élèves de 2007 à 2020, il a été directeur du Centre scolaire Étoile de l'Acadie, au Cap-Breton, et directeur adjoint de l’École secondaire de l’Île Madame, notamment.

Le nouveau directeur général de la CSLF est titulaire d'une maîtrise en administration scolaire, d'un baccalauréat en éducation au préscolaire et d'un baccalauréat en psychologie.

J'ai fait le grand tour [de l'île] cette semaine et j'ai hâte de rencontrer notre personnel, nos familles et tous nos partenaires, affirme à son tour François Rouleau. Car, au-delà de nos belles écoles et espaces de jeux extérieurs, l'éducation en français vise surtout à bâtir des acadiens-francophones engagés dans le développement de leur communauté au bénéfice de l'ensemble de la population de l'Île et de tous les Canadiens.

Marise Chapman a assumé la direction générale de la CSLF par intérim au cours des derniers mois, en plus de la direction de l’École La-Belle-Cloche, dans la région de Souris.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !