•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lecce se dit « ouvert » à adapter le plan pour la rentrée des classes

Le ministre de l'Éducation, Stephen Lecce, en conférence de presse avec le premier ministre à l'Assemblée législative mardi.

Le ministre de l'Éducation, Stephen Lecce, en conférence de presse avec le premier ministre à l'Assemblée législative.

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Radio-Canada

Face aux critiques appuyées sur la taille des classes pour la rentrée scolaire, le ministre ontarien de l'Éducation Stephen Lecce assure que le plan du gouvernement est un « document vivant », ouvert aux modifications.

Stephen Lecce ouvre la porte à de possibles adaptations du plan pour la rentrée des classes annoncé jeudi dernier, en fonction de l'évolution de l'avis des experts médicaux.

M. Lecce n'a cependant pas mentionné quels aspects pourraient être revus.

Le maintien de la taille des cohortes habituelles de la maternelle à l'élémentaire catalyse l'inquiétude de nombreux parents d'élèves et subit la critique de plusieurs partis d'opposition.

En conférence de presse jeudi, le ministre assure que les mesures et les investissements prévus pour le retour en classe font partie d'un document vivant, qui est appelé à se renforcer au fil du temps.

Nous allons nous concentrer sur les problèmes [qui pourraient surgir pendant la reprise des cours]. Nous allons travailler en étroite collaboration avec les médecins de cette province, avec nos syndicats, avec nos conseils scolaires, avec les parents.

Stephen Lecce, ministre de l'Éducation de l'Ontario

D'après le ministre de l'Éducation, et comme l'a martelé Doug Ford la veille, le plan de réouverture des écoles est le meilleur parmi toutes les provinces.

Le premier ministre, présent au point de presse, a indiqué vouloir des cohortes aussi petites que possible. Nous faisons tout ce que nous pouvons.

Jeudi, le Parti vert de l'Ontario a joint sa voix à celle du NPD en fustigeant l'absence d'une réduction des effectifs par cohorte pour les élèves du primaire.

Le récent rapport SickKids déclare explicitement : "S'occuper [...] des grandes cohortes, des petites salles de classe et d'une mauvaise ventilation doit faire partie de tout plan de réouverture des écoles", présente le chef du parti, Mike Schreiner.

Selon lui, le gouvernement Ford ignore dangereusement la réalité selon laquelle les 30 enfants [en maternelle] seront toujours entassés dans la même salle de classe.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !