•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une chercheuse s'intéresse aux patients de l'Î.-P.-É. qui voyagent pour des soins

Les urgences de l'hôpital Queen Elizabeth.

Les urgences de l'hôpital Queen Elizabeth

Photo : Radio-Canada / Tom Steepe

Radio-Canada

Une chercheuse de l'Île-du-Prince-Édouard se penche sur les défis auxquels font face les Insulaires qui doivent voyager à l'extérieur de la province pour recevoir des soins médicaux.

Margie Burns explique qu'en cas d'accident ou de maladie grave, par exemple, les Insulaires doivent se tourner vers de plus grands centres comme Halifax et Moncton, parce que les soins dont ils ont besoin ne sont pas disponibles plus près de chez eux.

Ces déplacements peuvent ajouter un stress important à la personne malade, selon elle.

La doctorante mène présentement des recherches sur les patients de l'Île-du-Prince-Édouard qui doivent se déplacer hors province pour recevoir des soins médicaux. Elle étudie l'incidence de l'éloignement sur les familles, notamment.

Nous en apprenons de plus en plus sur l'expérience de la famille et sur les conséquences à long terme que peut avoir une maladie grave chez un proche.

Margie Burns, chercheuse et infirmière à l'Île-du-Prince-Édouard

Margie Burns est elle-même infirmière aux soins intensifs depuis 20 ans. Elle estime qu'entre 50 et 200 patients de l'hôpital Queen Elizabeth de Charlottetown doivent être transférés vers des hôpitaux hors province chaque année pour soigner des traumatismes graves, certains types de crises cardiaques, ou encore des lésions de la moelle épinière.

Dans ces cas particuliers, l'hospitalisation et la réadaptation loin de la maison peuvent s'échelonner sur une longue période.

Dans le cadre de son étude, Margie Burns dit qu'elle examine le niveau d'anxiété, de stress post-traumatique et de dépression des patients et de leurs proches. La chercheuse souhaite que ses travaux permettent de trouver de meilleures mesures de soutien pour ces personnes.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !