•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Découvrez les muralistes de la 6e édition du festival Up Here

Une oueuvre d'art peinte sur un mur extérieur.

L'artiste visuelle Johanna Westby, qui a peint cette murale, a été réinvitée cette année au festival Up Here.

Photo : Radio-Canada / Bienvenu Senga

Radio-Canada

On en sait maintenant plus sur la sixième édition du festival Up Here. Les organisateurs du festival Up Here ont annoncé jeudi la brochette d’artistes visuels et de muralistes qui ajouteront de la couleur au Grand Sudbury cette année. L'équipe a aussi choisi d'accorder une grande place à la communauté noire.

Le festival d’art urbain accueille habituellement des artistes d’un peu partout dans le monde. Or, en raison de la pandémie, les organisateurs ont dû réinventer la formule du festival, dont la sélection des artistes et muralistes.

Christian Pelletier, cofondateur du Festival Up Here, explique qu’une première sélection d’artistes avait eu lieu en mars, mais qu’en raison de la pandémie et du confinement, le comité de sélection a réévalué les soumissions avec un angle 100 % local .

Sachant qu’il n’y a personne qui voyage cette année (...) on a pris la décision que ça allait être 100 % des artistes de la région.

Christian Pelletier, cofondateur du Festival Up Here
Une murale sur laquelle on voit des arbres déracinés et des enfants qui marchent dessus.

Cette murale de l'artiste visuelle Laura Peturson a été peinte lors de la 5e édition du festival Up Here.

Photo : Festival Up Here

Le comité s’est notamment arrêté sur les soumissions de Chantal Abdel-Nour, d’Ashley Guenette, de Lümen Moratz et de Johanna Westby.

Une place importante aux artistes noirs

La commissaire invitée du festival Ra'anaa Brown a aussi invité l'artiste visuelle Sonia Ekiyor-Katimi, originaire du Nigeria. Elle peindra une murale rendant hommage aux communautés noire et LGBTQ+.

Une installation mettant en valeur les cheveux de personnes noires est également prévue.

Ra'anaa Brown estime que le cadre d'expression que fournira ainsi le festival aux artistes noirs est important.

Surtout cette année à cause de ce qui arrive aux États-Unis et au Canada en lien avec [le mouvement Black Lives Matter], c'est important de faire réaliser à tout le monde de Sudbury ce qui se passe, et que les artistes noirs sont ici, ils sont beaux et elles sont belles et qu'on peut faire [de belles œuvres d'art].

Ra'anaa Brown, commissaire invitée du festival Up Here
Une femme noire qui souritAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Ra'anaa Brown est la commissaire invitée du 6e festival Up Here.

Photo : Radio-Canada / Bienvenu Senga

Le festival proposera également un panel de discussion mené par des artistes noirs sur l'histoire et l'évolution de leur communauté.

Boîtes Power Up et nouvelle application mobile

Le festival a également annoncé le retour du projet Power Up pour une quatrième année consécutive. Ce projet permet à des artistes visuels habitués à travailler sur des œuvres de petites tailles de peindre des transformateurs électriques et à travailler sur des œuvres à plus grand format.

Une peinture d'une baleine sur une boite électrique.

Une boîte électrique située au parc Memorial peinte dans le cadre du Festival Up Here en 2018.

Photo : Radio-Canada / Bienvenu Senga

Les organisateurs du festival ont aussi profité de l’occasion pour annoncer le lancement de la nouvelle application mobile pour téléphone intelligent. Selon Christian Pelletier, cette application est centrale à l’expérience habituelle du festival.

Malgré tout ce qui se passe dans le monde, on va quand même créer une expérience au travers de l’application.

Christian Pelletier, cofondateur du Festival Up Here

C’est par l’entremise de cette application que seront dévoilées les murales ainsi que leur emplacement et que sera annoncé le nouveau format de la programmation musicale. Le public pourra également y découvrir des informations concernant les artistes et muralistes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !