•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Saison de migration exceptionnelle pour les saumons de la rivière Godbout

Des participantes à cette activité d'initiation expérimentent les subtilités de ce type de pêche.

Des pêcheuses à la mouche sur la rivière Godbout (archives).

Photo : Radio-Canada / Olivier Roy-Martin

Radio-Canada

Le saumon abonde et la pêche est bonne dans la rivière Godbout, sur la Côte-Nord. Un nombre record de montaisons de saumons est enregistré cette année.

Alors que la période de montaison n’est pas terminée, 850 saumons ont déjà emprunté la passe migratoire de la ZEC des rivières Godbout et Mistassini. Son coordonnateur, Léo Savard, affirme que ce nombre s'élevait à 700 lors de la meilleure saison qu'il ait connue.

On a, je dirais, une année record au niveau de la passe migratoire , affirme M. Savard.

En comptant les saumons qui remontent la rivière de manière entièrement naturelle, il estime que 1500 saumons se trouvent présentement dans la rivière. Une quantité exceptionnelle, selon le coordonnateur.

La rivière Godbout est divisée en deux secteurs contingentés et un secteur non contingenté.

Le premier secteur contingenté, le secteur Guilmour, couvre environ les trois premiers kilomètres à partir de la mer.

Vient ensuite le secteur Cap-Nord, ou secteur Molson, qui appartient à des propriétaires privés. Ceux-ci permettent habituellement à des non-membres de leur club privé de pêcher un certain nombre d’heures par semaine. Cette année le secteur est toutefois fermé en raison de la COVID-19, précise M. Savard.

Le secteur non contingenté débute pour sa part vers le kilomètre six de la rivière et s’étend sur une quarantaine de kilomètres. Il contient une quinzaine de fosses où la pêche au saumon est possible.

Nous, ce qu’on tente de faire depuis plusieurs années, c’est de développer ce secteur-là. De le faire connaitre de la population locale et régionale si on veut , affirme Léo Savard.

Un pêcheur dans une rivière à saumons sur la Côte-Nord

Les grands saumons doivent être remis à l'eau dans la rivière Godbout. (archives)

Photo : Radio-Canada

En entrevue à l’émission Bonjour la Côte, il a estimé que les efforts de conservation portent fruit.

La remise à l’eau des grands saumons est obligatoire sur la rivière Godbout. On pense, avec les gens du ministère, que le fait de remettre tous les grands saumons à l’eau, les géniteurs, fait que la reproduction a bien fonctionné , précise-t-il.

Le grand nombre de poissons migrateurs est observé et apprécié des pêcheurs. Ils sont d’ailleurs de plus en plus nombreux dans le secteur non contingenté.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !