•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Métaux BlackRock s’entend avec trois communautés autochtones

Le chef signe un document.

Le chef Clifford Moar a signé une entente avec la minière BlackRock.

Photo : Radio-Canada / Lynda Paradis

Voilà une pierre de moins sur le chemin de la concrétisation d’une mine au nord de Chibougamau et d’une usine de transformation à Saguenay pour Métaux BlackRock.

La minière vient de signer une entente avec les nations innues de Mashteuiatsh, au Lac-Saint-Jean, Pessamit et Essipit, sur la Côte-Nord, pour l’empiétement de leurs territoires ancestraux.

Toutes les parties étaient réunies en conférence de presse pour en faire l’annonce à Saguenay mercredi matin.

Les chefs posent en compagnie de la mairesse de Saguenay et du président de BlackRock.

Les trois chefs innus ont signé une entente avec la minière BlackRock.

Photo : Radio-Canada / Lynda Paradis

La signature de cette entente démontre qu’il est possible pour les compagnies de s’entendre avec nos Premières Nations pour le développement de projets d’envergure dans le respect de nos droits et notre titre et de l’environnement, a déclaré le chef du conseil de bande de Mastheuiatsh, Clifford Moar, au nom des deux autres chefs, René Simon et Martin Dufour.

Nous souhaitons que cette entente puisse servir d'exemple pour la concrétisation de projets futurs sur nos nitassinan.

Clifford Moar, chef de la Première Nation Pekuakmiulnuatsh

Le nouvel accord prévoit que toutes les parties travailleront en concertation pour maximiser les retombées économiques en matière d’emplois, de formations et d’occasions d’affaires pour les trois communautés impliquées, comme l'attribution de contrats à des entreprises autochtones qualifiées.

À cet effet, des comités mixtes seront mis sur pied pour concrétiser les engagements au cours des prochaines années.

Nous veillerons à ce que les retombées soient concrètes et intéressantes pour les gens que nous représentons.

Clifford Moar, René Simon et Martin Dufour

Nous croyons que c’est la bonne chose à faire; nos employés travaillent sans relâche afin d’obtenir et de maintenir l’acceptabilité sociale de notre projet auprès des communautés dans lesquelles nous exerçons nos activités, incluant les Premières Nations , a affirmé le président du conseil d’administration de BlackRock, Sean Cleary.

Sean Cleary signe un document.

Le président de la minière BlackRock, Sean Cleary, s'est dit heureux de la collaboration avec les Premières Nations.

Photo : Radio-Canada / Lynda Paradis

La minière précise que ces trois ententes s’ajoutent aux accords déjà conclus avec d’autres communautés cries notamment.

Le projet de construction de l’usine de transformation du ferrovanadium de BlackRock à Saguenay devait commencer le printemps dernier.

La future mine au nord de Chibougamau sera la seule du genre en Amérique du Nord.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !