•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hausse spectaculaire des ventes de maisons à Québec

Une affiche d'agent immobilier qui indique la vente d'une maison à Québec

La pandémie rend le travail des acheteurs et des vendeurs plus compliqué.

Photo : Radio-Canada

La levée des mesures exceptionnelles visant à contenir la propagation de la COVID-19 a provoqué une hausse spectaculaire des ventes de maisons dans la grande région de Québec, selon les plus récentes données publiées par l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ).

Au total, 899 ventes de propriétés ont été enregistrées en juillet dernier, un bond impressionnant de 43 % par rapport à juillet 2019.

Les courtiers immobiliers avaient constaté une effervescence similaire en mai et juin, au début de la période de déconfinement.

Marché propice aux vendeurs

Ces nombreuses transactions dans l’immobilier se traduisent par une baisse considérable du nombre de maisons unifamiliales sur le marché, ce qui avantage donc les vendeurs.

Au total, 616 maisons unifamiliales ont été vendues le mois dernier par des courtiers membres de l’APCIQ dans la région métropolitaine de recensement (RMR) de Québec, une hausse de 38 % par rapport à juillet 2019.

Au même moment, on dénombrait 2930 maisons inscrites à l'APCIQ, soit une baisse de 33 % par rapport à juillet 2019.

Les ventes de propriétés dans la région de Québec maintiennent une forte cadence, ce qui commence à se traduire par un déclin prononcé des inscriptions en vigueur, accentué par la chute des nouvelles inscriptions , observe Julie Saucier, présidente et chef de direction de l’APCIQ.

Comme nous l’avions prévu, cette situation permet un resserrement plus rapide des conditions de marché à la faveur des vendeurs dans plusieurs secteurs, notamment pour l’unifamiliale.

Julie Saucier, présidente et chef de direction de l’APCIQ

Le prix médian des unifamiliales a pour sa part grimpé de 4 % par rapport à juillet 2019 pour s’établir à 275 000 $.

Plus de condos vendus aussi

Les ventes de copropriétés ont aussi augmenté avec 216 transactions dans la RMR en juillet, soit 55 % de plus par rapport au même mois de 2019.

Le délai de vente moyen est parallèlement descendu à 161 jours, soit 4 jours de moins qu’à la période correspondante, l’année dernière, souligne l’APCIQ.

Le prix médian des copropriétés a toutefois subi un quatrième recul mensuel consécutif pour s’établir à 190 000 $ (-6 %) dans la RMR de Québec.

Une affiche annonçant la vente d'un condo destiné à la location Airbnb dans le quartier Saint-Roch, à Québec

Un condo en vente à Québec.

Photo : Radio-Canada

Les maisons de la couronne nord sont populaires

La couronne nord de Québec est le secteur qui a connu la hausse la plus marquée avec un bond de 73 % des transactions de propriétés en juillet par rapport à l’année dernière. À Québec et sur la Rive-Sud, la hausse avoisinait les 40 %.

En juillet 2020, 5233 inscriptions résidentielles étaient toujours en vigueur dans la RMR de Québec, soit un niveau largement inférieur (-29 %) à celui du même mois l’année précédente.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !