•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le projet Énergie Davidson suscite de l’espoir dans le Pontiac

Des bûches de bois.

Les promoteurs du projet Énergie Davidson souhaitent construire une usine de cogénération, soit un procédé utilisant des résidus de bois pour produire de l’électricité et aussi redémarrer la scierie Davidson.

Photo : Jenny Friedrichs/Pixabay

Radio-Canada

Le projet s’appelle Énergie Davidson. S’il voit le jour, une usine de cogénération utilisant des résidus de bois pour produire de l’électricité ainsi qu’une scierie pourraient voir le jour dans la municipalité de Mansfield-et-Pontefract, dans le Pontiac.

Le projet est notamment appuyé par le député libéral du Pontiac André Fortin.

Depuis 2008, il y a eu beaucoup de récolte forestière dans le Pontiac, mais très peu de transformation, alors les gens de la région qui voient le bois quitter leur région sont en faveur de tout projet qui pourrait relancer l’économie et l’industrie forestière dans la région, a-t-il expliqué jeudi en entrevue aux Matins d’ici.

Un homme en complet, alors qu'il fait une entrevue.

André Fortin, député libéral de Pontiac, appuie le projet Énergie Davidson.

Photo : Radio-Canada / Hugo Bélanger

Si on veut une relance forestière en Outaouais, ça nous prend un preneur de pâte, et un projet de cogénération, de transformation de bois de moindre qualité en électricité, ça permettrait d’assurer une possibilité forestière plus grande pour tous les autres joueurs aussi.

André Fortin, député libéral du Pontiac à Québec

Une pétition citoyenne

Le projet Énergie Davidson a été présenté aux citoyens du Pontiac le 22 juin et dans la foulée, une pétition citoyenne a commencé à circuler afin de démontrer au gouvernement québécois l’appui à ce projet dans la région.

M. Fortin a affirmé qu’il serait heureux d’apporter cette pétition à l’Assemblée nationale du Québec, et qu’il encourageait le gouvernement de la CAQ à soutenir ce projet.

Il y a deux choses dont [les promoteurs] ont besoin de la part du gouvernement : une garantie qu’ils vont pouvoir utiliser en grande partie la forêt publique et une aide financière, a indiqué M. Fortin, qui dit aussi espérer que les ministères de l’Économie et de la Forêt ne se renverront pas la balle dans ce dossier.

On a besoin de réponses rapides à ce moment-ci, les promoteurs sont sérieux, le timing est bon, on a un besoin dans l’Outaouais pour des projets comme ceux-là.

André Fortin, député libéral du Pontiac à Québec

Le promoteur du projet Énergie Davison estime qu’il pourrait créer près de 250 emplois.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !