•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des kayakistes surpris par un requin à St. Martins

Des cavernes creusées dans la falaise par l'érosion

Des kayakistes disent qu'ils ont croisé un requin près des cavernes marines de St. Martins, au Nouveau-Brunswick.

Photo : CBC/Shane Magee

Radio-Canada

Des kayakistes ont eu la surprise de voir un requin tandis qu’ils pagayaient près des cavernes marines de St. Martins, au Nouveau-Brunswick, mercredi.

Manju Varma et son amie Sheila Cameron étaient à St. Martins avec leurs enfants. Elles ont fait une excursion en kayak organisée par une entreprise locale dans les environs des cavernes.

Le groupe se trouvait à une quinzaine de mètres de la côte lorsqu’un guide leur a signalé de ne pas s’approcher des cavernes.

Le groupe a fait demi-tour pour regagner son point de départ et tout à coup, les kayakistes ont vu la nageoire dorsale d’un requin, explique Manju Varma, en entrevue.

Le guide, dit-elle, a alors rassemblé le groupe qui a pagayé en direction de la terre ferme.

Mme Varma s’inquiétait pour ses enfants qui étaient avec elles à ce moment.

Taylor Gofrey, l’un des enfants de Sheila Cameron, estime que la nageoire dorsale était haute d’environ 45 centimètres.

Selon Nik Joshi, un enfant de Manju Varma, leur guide disait croire qu’il s’agissait d’un requin-pèlerin et qu’il rare de voir des requins dans les environs.

Le requin-pèlerin est la deuxième espèce de poisson au monde quant à sa taille et il se nourrit de plancton, selon le ministère des Pêches et des Océans. Les requins-pèlerins mesurent de 7 à 9 mètres de longueur et peuvent vivre jusqu’à 50 ans. Le ministère estime qu’il y en a environ 10000 des eaux du Canada atlantique.

Le groupe de kayakistes n’a pas photographié le requin.

Une femme de 63 ans est morte dans les eaux du Maine le mois dernier lors d’une rare attaque commise par un requin.

Avec les renseignements de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !