•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un homme recherché près du lac Galarneau à Mansfield-et-Pontefract

Des voitures de la SQ dans un sentier en terre.

Les policiers de la SQ recherchent un homme qui a disparu dans la rivière Coulonge, près du lac Galarneau.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les recherches pour retrouver un homme d'une trentaine d'années disparu dans les eaux de la rivière Coulonge, près du lac Galarneau, dans la municipalité de Mansfield-et-Pontefract, sont suspendues en raison de la noirceur. Elles reprendront vendredi matin, a annoncé la Sûreté du Québec (SQ), jeudi soir.

La SQ a été contactée à 15 h 45 mercredi, car un homme manquait à l’appel dans le secteur, situé à 40 km au nord de Fort-Coulonge.

Il aurait été emporté par le courant et ne porterait pas de gilet de sauvetage, selon des informations préliminaires.

Une équipe du service de sécurité incendie a été dépêchée sur les lieux. Elle a toutefois dû cesser ses recherches peu après 21 h.

Les plongeurs de la SQ ont pris le relais jeudi matin. Ils seront de nouveau sur le pied de guerre vendredi.

Le courant est très fort en cette période de l'année dans la rivière Coulonge en Outaouais.

Les eaux de la rivière Coulonge en Outaouais.

Photo : Radio-Canada

Résident de Gatineau, Marquis Dubois fait partie des personnes qui tentent de retrouver l'homme.

Le choc a été instantané et éprouvé par plusieurs personnes. Personnellement, je faisais partie de l'équipe de recherche avec deux canots et je n'ai pas eu le temps de dealer avec la situation immédiatement. Par contre, ça m'a affecté moi-même qui ne connaissait pas la personne et ça a affecté tout le monde, a-t-il témoigné.

Au Québec plus d'une soixantaine de noyades sont survenues depuis le début de l'été.

Avec les informations de Laurie Trudel

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.