•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Extrêmement déçu » de ne pas rouvrir, Calypso veut obtenir réparation du gouvernement

Installation sur le thème des pirates au parc aquatique Calypso.

Le parc aquatique Calypso avait bon espoir de pouvoir rouvrir ses portes cet été.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Pepin

Radio-Canada

Le parc aquatique Calypso situé à Limoges dans l'est ontarien restera fermé pour tout l'été. Le Groupe Calypso-Valcartier, propriétaire du parc, compte entreprendre des démarches afin d’obtenir réparation pour les pertes financières encourues par les décisions du gouvernement.

En mai dernier, les responsables de Calypso — le plus grand parc aquatique thématique au Canada — se disaient en effet convaincus qu’ils pouvaient respecter les consignes d’hygiène et de distanciation physique en accueillant un nombre réduit de clients.

Le plan de confinement que nous avions présenté à la santé publique de l’Est de l’Ontario a été approuvé, on a été inspectés et on respectait toutes les mesures de distanciation, les mesures pour limiter la quantité de clients chez nous et aussi les mesures de traçabilité, indique Marie-Eve Doyon, porte-parole du Groupe Calypso-Village Valcartier.

Le gouvernement ontarien a fait volte-face dans ce dossier. Après avoir dans un premier temps déclaré que les parcs aquatiques et de loisirs pourraient ouvrir lors de l'étape 3, il est revenu sur sa décision à la fin du mois de juillet.

On a été extrêmement surpris d’apprendre de la bouche de la ministre hier [mercredi] que nos installations pourraient représenter un danger, ce qui est inexact selon nous et ce qui vient poser un certain doute chez nos clients, on veut les rassurer immédiatement, nos parcs sont sécuritaires.

Marie-Eve Doyon, porte-parole du Groupe Calypso-Village Valcartier

Dans un courriel envoyé à Radio-Canada, la porte-parole dit vouloir obtenir des explications : L'impact pour Calypso est immense. Aucun autre secteur ne se voit forcé de renoncer à une année complète de revenus tout en devant assumer des coûts fixes élevés et avec des actifs à soutenir.

De plus, le parc aquatique a demandé à rencontrer le gouvernement pour discuter des impacts économiques et financiers des changements apportés à l'étape 3.

Nous entreprendrons les démarches appropriées afin d'obtenir réparation pour les pertes encourues à cause de ces décisions.

Marie-Eve Doyon, porte-parole du groupe Calypso-Village Valcartier

Aucune poursuite n’est envisagée pour le moment, et le gouvernement n’a pas proposé de dédommagement pour l’instant, indique Mme Doyon.

Les explications de la province

La ministre du Tourisme, Lisa McLeod, a déclaré mercredi que la province continuait de suivre les avis des responsables de la santé publique.

Le médecin hygiéniste en chef a conseillé à notre gouvernement et nous avons accepté sa recommandation selon laquelle les parcs thématiques et les parcs aquatiques ne pourront pas ouvrir pour le moment, a-t-elle déclaré.

Lisa MacLeod est debout devant une image de la Tour CN

La ministre du Tourisme de l'Ontario, Lisa MacLeod

Photo : The Canadian Press / Chris Young

Comme toutes les régions de l'Ontario ne sont pas en phase 3 et que les gens se déplacent dans la province et ailleurs au pays, le Dr David Williams estime que la réouverture des parcs est trop risquée pour le moment, selon les dires de Mme McLeod.

Une fois que toute la province sera en phase 3, les autorités réévalueront si les parcs aquatiques peuvent rouvrir, mais les dirigeants de Calypso pensent que cette annonce surviendra trop tard, puisque leur saison se termine généralement autour de la fête du Travail.

Le Bureau de santé de l'Est de l'Ontario se dit très surpris

La décision du gouvernement de l'Ontario surprend le Dr Paul Roumeliotis, médecin hygiéniste au Bureau de santé de l’Est de l’Ontario.

Calypso nous avait envoyé un protocole très exhaustif de toutes les mesures qu’ils vont prendre, dont la limitation d’admission, et tous les protocoles étaient acceptables à mon avis.

Paul Roumeliotis, médecin hygiéniste au Bureau de santé de l’Est de l’Ontario
Des tables de pique-nique vides sur le bord d'une piscine.

Le gouvernement de l'Ontario devrait réévaluer la situation des parcs aquatiques lorsque toute la province sera à la phase 3 du déconfinement.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Pepin

Selon lui, la décision est aussi surprenante dans une perspective de santé publique.

Ce qu’on a constaté, c'est que pendant la fermeture de Calypso, les parcs aquatiques situés au Québec, à 15 minutes d’ici, étaient ouverts, et beaucoup d’Ontariens y sont allés. Pour des raisons de santé publique, je pense que ce n’est pas une bonne idée, on dit toujours de ne pas voyager si ce n'est pas essentiel, indique le Dr Roumeliotis.

Je ne suis pas content, je ne comprends pas quelle partie du protocole ils [le gouvernement de l'Ontario] n’ont pas acceptée. Je me demande quelles mesures n’étaient pas en place.

Paul Roumeliotis, médecin hygiéniste au Bureau de santé de l’Est de l’Ontario

Le Dr Roumeliotis précise qu'en temps normal, il a l'autorité d'ouvrir et fermer ce type d'établissement mais que dans une période d'état d'urgence, il ne peut pas modifier les ordres provinciaux. La décision finale vient donc de Toronto.

Plusieurs centaines de milliers de dollars investis

Pour les propriétaires de Calypso, c'est un coup dur, après avoir investi des centaines de milliers de dollars afin de permettre une réouverture sécuritaire. Ils parlent aujourd'hui de réouverture ratée.

Il faut aussi prendre en compte les pertes de revenus pour toute l’année, et les billets de saison de nos usagers qui vont devoir être reportés à l’année prochaine, donc les ventes de l’année prochaine aussi sont affectées, précise Mme Doyon, qui ajoute que les commerces autour du parc souffriront eux aussi de cet été sans visiteurs au parc Calypso.

Une glissade au parc aquatique Calypso.

Le parc aquatique Calypso ne rouvrira pas avant l'été 2021.

Photo : Radio-Canada

Le parc Calypso est visité chaque année par environ 400 000 visiteurs, et fournit 650 emplois, principalement à des étudiants. La réouverture du parc est repoussée à la saison estivale 2021.

Sur le long terme, on a bon espoir d’avoir une clientèle qui nous est fidèle, qui nous affectionne particulièrement, mais ça ne signifie pas que ce ne sera pas difficile de remonter cette pente-là et que ça ne va pas durer pendant plusieurs années, prédit la porte-parole du groupe de loisirs.

Avec les informations de Frédéric Pepin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !