•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Chalets très recherchés sur la Côte-Nord

Une affiche d'agent immobilier qui indique la vente d'une maison à Québec

Des Laurentides à Québec en passant par Montréal ou même l'Ontario, les nouveaux propriétaires de chalets sur la Côte-Nord viennent de partout.

Photo : Radio-Canada

Une forte hausse d'achats de propriétés par des villégiateurs provenant de l’extérieur de la région a été remarquée depuis le mois de juin par les courtiers immobiliers de la Côte-Nord.

Que ce soit pour acheter un pied-à-terre loin des grands centres en vue d’une deuxième vague de COVID-19 ou simplement pour acquérir un chalet après avoir été charmés par la région en vacances, les acheteurs se font nombreux dans la Côte-Nord.

Certains courtiers immobiliers ont même remarqué une augmentation du nombre de surenchères des maisons, un phénomène qui était avant très rare sur la Côte-Nord.

D’après les observations du courtier à Royal LePage Perfection, Martial Lévesque, le nombre d’achats de résidences secondaires a pratiquement triplé cette année.

J’avais une belle grosse maison à vendre à Baie-Trinité, ça faisait quatre ans qu’elle était sur le marché. Dès le mois de juin, on commençait à avoir des demandes d’information et, la semaine passée, il est entré trois promesses d’achat une après l’autre : une madame de Québec, une madame de Montréal et finalement un monsieur de Montréal, raconte M. Lévesque.

La résurrection de Rivière-au-Tonnerre

À Rivière-au-Tonnerre, plus de 12 propriétés ont été vendues depuis l’automne. Un record, selon la directrice générale de la Municipalité, Josée Poulin.

Cette année, Mme Poulin se fait demander constamment par les touristes de passage s’il y a des terrains vacants dans la municipalité.

On a beaucoup de demandes pour des terrains vacants, des gens qu’on ne connaît pas et qui veulent se bâtir.

Josée Poulin, directrice générale à la Municipalité de Rivière-au-Tonnerre

Du côté des maisons vendues, 50 % des acheteurs vont venir s’installer pour l’année et 50 % sont des personnes en préretraite qui visent une installation éventuelle, indique la directrice générale. Ce ne sont pas des gens qui ont déjà habité ici, c’est vraiment des gens qui découvrent la région, précise-t-elle.

Ça fait revivre le village!

Josée Poulin, directrice générale à la Municipalité de Rivière-au-Tonnerre

La mairesse du village a même dû démissionner de ses fonctions après avoir finalement vendu sa maison qui était sur le marché depuis trois ans, explique Mme Poulin.

La municipalité de Rivière-au-Tonnerre

Les terrains sur le bord de l'eau sont particulièrement demandés à Rivière-au-Tonnerre (archives).

Photo : Radio-Canada / Mathieu Boudreault

La location très demandée

Les touristes sont nombreux cette année et les agents immobiliers de la région n’ont jamais été aussi sollicités pour des locations de maisons.

Un grand nombre de touristes souhaitent s’installer jusqu’à un mois dans les grands espaces que propose le territoire.

Le courtier immobilier de Sept-Îles Martial Lévesque indique que la demande est beaucoup plus nombreuse que l’offre.

S’il y a des gens qui ont des chalets à louer, bien, levez la main, car on a beaucoup de demandes à cet effet.

Martial Lévesque, courtier immobilier

Même son de cloche du côté du courtier immobilier Christian Truchon. Je vais te dire que trouver quelque chose à louer, ce n’est pas facile, affirme le courtier chez Re/Max distinction.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !