•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Avec peu de bambou restant, les pandas du zoo de Calgary attendent leur départ en Chine

Un panda mange du bambou.

Er Shun est l'un des pandas qui attendent leur départ vers la Chine.

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Radio-Canada

Les pandas géants du zoo de Calgary devront encore patienter avant de regagner la Chine. Faute d'avoir obtenu les permis requis, le zoo ne peut toujours pas les retourner dans leur pays d'origine, comme il l'annonçait au printemps.

Les deux pandas, Er Shun et Da Mao, devaient reprendre le chemin de leur pays d'origine à cause de perturbations dans la chaîne d'approvisionnement en bambou importé de la Chine.

Mais, près de trois mois plus tard, le plan d'un retour à la maison s'avère plus compliqué que prévu. Face à des changements apportés aux lois d'importation chinoises depuis le début de la pandémie, le zoo a été incapable d'obtenir l'approbation d'un permis international pour ses animaux.

L'équipe du zoo de Calgary reste ainsi dans l'expectative, explique son directeur des opérations, Greg Royer.

La Chine, comme beaucoup de pays, est occupée à lutter contre la pandémie [...] Alors, elle essaie de trouver les informations dont elle a besoin pour accueillir à nouveau les pandas, dit-il.

Les retards constants en lien avec les permis internationaux mettent en péril la santé et le bien-être de ces deux beaux pandas.

Clément Lanthier, président du zoo

Les pandas, qui doivent être prêts à partir à tout moment, sont maintenus en quarantaine. Le zoo indique qu'ils sont, pour le moment, en bonne santé.

À court de bambou

Les responsables du zoo rappellent le régime spécial des pandas, composé presque entièrement de bambou. Un seul panda adulte mange environ 40 kilogrammes de bambou frais par jour, et la provision du zoo s'épuise peu à peu.

Depuis quelques mois, le bambou arrive de Vancouver, mais ce plan de secours n'est pas viable. L'approvisionnement viendra à manquer dès septembre, selon Greg Royer.

Bien qu'il existe de grandes quantités de bambou à travers le monde, seules certaines sources sont convenables pour l'alimentation des pandas.

Si le zoo de Calgary épuise ses réserves, le zoo sera obligé de faire de mendier pour obtenir du bambou, estime Greg Royer, une solution qui ne lui plaît pas.

Les deux pandas ont passé cinq ans au zoo de Toronto avant d'arriver à Calgary, en 2018, avec leurs petits, Jia Panpan et Jia Yueyue. Ces derniers ont été retournés en Chine en janvier 2020.

Avec les informations de Hannah Kost

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !