•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Que révèlent les données de juillet sur la COVID-19 au Manitoba?

Un tube à essai avec un bouchon bleu et une étiquette sur laquelle est inscrit « COVID-19 ».

Le mois dernier, une femme enceinte a été déclarée positive à la COVID-19.

Photo : Reuters / Denis Balibouse

Radio-Canada

Un bénévole dans un service de soins de santé a contracté la COVID-19 en juillet. C’était la première fois depuis plus de deux mois qu’un cas de COVID-19 était confirmé chez un fournisseur de soins de santé au Manitoba.

La personne, qui vit dans la région sanitaire Prairie Mountain, a reçu un résultat positif le 23 juillet, indique par courriel un porte-parole de Santé Manitoba.

Elle a contracté le virus au contact d’un cas connu de COVID-19, selon le porte-parole. Elle est maintenant rétablie.

Depuis la semaine du 12 au 16 mai, aucun travailleur de la santé n’avait obtenu un résultat positif au test de dépistage, selon les données du module de surveillance de la COVID-19 (Nouvelle fenêtre) de la province (en anglais).

Au total, 38 fournisseurs de soins de santé ont obtenu des résultats positifs depuis le début de la pandémie.

Cela comprend l’éclosion survenue au Centre des sciences de la santé en mars et avril, qui avait forcé au moins 70 employés à s'auto-isoler. Au moins 10 employés avaient alors contracté la COVID-19. Cette éclosion a officiellement été considérée comme étant terminée en mai.

Répartition des 38 cas chez les fournisseurs de soins de santé

  • Infirmières et infirmiers : 13
  • Préposés aux bénéficiaires : 8
  • Médecins ou stagiaires : 9
  • Autres : 8

Quant à l’origine de ces 38 cas, 20 employés ont contracté la maladie en raison de contacts rapprochés avec une personne infectée, 11 cas étaient liés à des voyages et 7 avaient des origines inconnues (ils ont donc été considérés comme des cas de propagation communautaire).

Une 5e femme enceinte

Une femme enceinte a aussi reçu un test positif au cours des dernières semaines. Elle est la 5e Manitobaine infectée alors qu’elle était enceinte, selon les données de la province.

Ce cas a été ajouté aux données provinciales pour la semaine du 19 au 25 juillet. Ces données ne précisent pas dans quelle région vit cette femme ni la date de l’obtention de son résultat.

Les données les plus récentes révèlent un total de 54 nouveaux cas dans la semaine du 19 au 25 juillet, soit trois fois plus de cas qu’au cours de la semaine précédente, pendant laquelle 17 nouveaux cas avaient été dénombrés. C’est la hausse hebdomadaire du nombre de cas la plus élevée au cours des 10 dernières semaines.

Juillet se démarque par un autre aspect : les nouveaux cas se situent en majorité hors de la région sanitaire de Winnipeg, contrairement aux données des mois précédents.

Répartition des nouveaux cas entre le 5 et le 25 juillet

  • Région sanitaire de Winnipeg : 12
  • Région sanitaire de Prairie Mountain : 11
  • Région sanitaire de Santé sud : 17
  • Région sanitaire Entre-les-Lacs et Est : 31

Si l'on tient compte des cas répertoriés depuis le début de la pandémie en mars, la majorité se trouve à Winnipeg. Environ les deux tiers des personnes ayant été atteintes vivaient dans la région sanitaire de la capitale manitobaine en date du 25 juillet.

Près de la moitié des Manitobains qui ont contracté la maladie ont été en contact avec un cas connu. Les voyages expliquent une bonne partie des autres cas, mais dans 10 % d’entre eux, l’origine de la maladie reste inconnue, ce qui laisse présager une contamination communautaire.

Origines des cas de COVID-19 depuis le début de la pandémie

  • Contacts avec un cas connu : 46 % des cas
  • Voyages : 42 %
  • Origine inconnue : 10 %
L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !