•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Après un sursis, l'intérêt sur l'impôt foncier est de retour à Sept-Îles

L'hôtel de ville de Sept-Îles.

L'hôtel de ville de Sept-Îles

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Depuis le 31 juillet, les contribuables de Sept-Îles ne bénéficient plus d'un congé d'intérêts s'ils n'ont pas payé leur compte de taxes échu le 31 mai.

Cette mesure, qui s'est étendue sur deux mois, visait à alléger le fardeau financier des citoyens qui ont pu perdre leur emploi ce printemps en raison de la pandémie de COVID-19.

Compte tenu de l'évolution de la pandémie ici, dans notre ville, et du retour au travail de certaines personnes, le conseil a décidé de ne pas renouveler cette mesure-là après le 31 juillet.

Patrick Gwilliam, directeur général à la Ville de Sept-Îles

Le directeur général de la Ville, Patrick Gwilliam, rappelle que les élus municipaux ont décidé en avril de donner un congé d'intérêts à la population. On savait qu'à cause de cet événement-là, plusieurs personnes perdraient leur emploi ou seraient en difficulté financière, malgré la Prestation canadienne d'urgence. Ce sont des montants qui étaient relativement bas, souligne-t-il.

La Ville a identifié environ 500 factures d'impôt foncier impayées en juillet, ce qui représente une augmentation de 4 % par rapport à la même période l'an dernier.

Patrick Gwilliam précise que les intérêts n'ont toutefois pas été suspendus pour les propriétaires de Sept-Îles qui n'avaient pas payé leur impôt foncier cet hiver. Toutes les échéances du 28 février qui n'avaient pas été payées, elles, continuaient à accumuler des intérêts, dit-il.

Sursis prolongé à Baie-Comeau

À la Ville de Baie-Comeau, la suspension des intérêts est toujours en vigueur et elle s'applique aussi aux comptes impayés avant la pandémie. Cette mesure, rétroactive au 13 mars, est automatiquement appliquée au dossier des citoyens qui n'ont pas à en faire la demande.

Un citoyen qui n'aurait pas payé son échéance du 12 mai n'aurait pas d'intérêts qui seraient courus sur les taxes en retard jusqu'au 31 août. Le calcul va donc reprendre à compter du premier septembre , explique la trésorière et directrice des finances à la Ville de Baie-Comeau, Jeanie Caron.

Des maisons sur la rue Champlain à Baie-Comeau

Les propriétaires de Baie-Comeau bénéficient d'un congé d'intérêts sur leur impôt foncier.

Photo : Radio-Canada

Au départ, le congé d'intérêts devait prendre fin le 30 juin, mais les élus ont choisi de maintenir cette mesure en place. En juin, le conseil a révisé sa position, puis a décidé de prolonger la suspension des intérêts sur les taxes, rappelle Jeanie Caron.

Lors de la séance publique du 31 août, le conseil municipal de Baie-Comeau devra décider s'il prolonge à nouveau cette mesure d’allègement fiscal ou si les intérêts sur les comptes de taxes recommenceront à s'accumuler comme prévu en septembre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !