•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un plan de lutte contre l’érosion contesté à la plage Rochelois de Port-Cartier

Une plage donnant sur une baie.

La plage Rochelois est fréquentée par de nombreux Port-Cartois.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Radio-Canada

Un plan du ministère de la Sécurité publique pour protéger la plage Rochelois de Port-Cartier contre l'érosion soulève la colère et l’inquiétude de nombreux citoyens.

Selon le plan du Ministère, un ouvrage de rechargement à base de gravier et d'autres agrégats doit y être réalisé.

Cependant, les utilisateurs de la plage craignent qu'elle devienne inutilisable après la réalisation de ces travaux.

Le maire de Port-Cartier, Alain Thibault, exprime sans réserve son appréhension par rapport au projet. Il n'est pas prêt à sacrifier cette plage située en plein cœur de la ville.

Une berge recouverte des pierres et de gravier.

La place McCormick a subi des travaux de protection des berges similaires à ceux prévus à la plage Rochelois.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Même si une technique de protection similaire a été utilisée sur une autre berge de Port-Cartier, la place McCormick, Alain Thibault estime cependant que cette façon de faire condamnerait la plage Rochelois, et désire poursuivre les discussions avec le Ministère afin de trouver une autre solution.

C'est fini pour la plage si tu fais ce type d'intervention-là.

Alain Thibault, maire de Port-Cartier

Aujourd'hui, on va sur la lune puis on s'en va sur Mars bientôt, alors on est capables d'arriver à trouver une solution ici sur la Terre, pour arriver et protéger une plage, qui est un attrait incroyable pour Port-Cartier, estime le maire.

Une plage avec des plantes qui y poussent.

La plage Rochelois fait face à un problème d'érosion.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Une pétition en ligne s'opposant au projet de recharge de la plage Rochelois a été lancée par un citoyen de Port-Cartier, Stéphane Gasse. Près de 300 personnes l'ont signée jusqu'à maintenant.

Selon M. Gasse, la plage Rochelois est un attrait important pour la population et les touristes.

Stéphane Gasse.

Stéphane Gasse envisage de déménager si la plage Rochelois est trop altérée par les travaux de protection contre l'érosion.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Je suis à une minute de marche d'ici. En finissant de travailler, le soir, je viens prendre ma marche ici. Je ne sais même pas si je resterais ici, à Port-Cartier, si on perdait ça. J'irais peut-être du côté de Gallix ou ailleurs où il y a des plages. Je suis un gars de plage, j'adore ça!, témoigne le Port-Cartois.

Selon le maire de Port-Cartier, une séance d'information publique à propos de ce projet devrait avoir lieu en septembre.

Alain Thibault, maire de Port-Cartier.

Alain Thibault, maire de Port-Cartier

Photo : Radio-Canada / Daniel Fontaine

Meilleure solution, selon le ministère

Questionné par courriel sur les inquiétudes des résidents de Port-Cartier, le ministère de la Sécurité publique réitère que la recharge de la plage Rochelois avec des matériaux grossiers reste la meilleure solution à long terme.

Il rappelle que le plan de protection de la plage Rochelois s’appuie sur plusieurs études faites depuis l’année 2013 .

Il ajoute que l’équipe d’ingénieurs spécialisés derrière la conception du projet de la plage Rochelois a été active dans de nombreux projets réalisés aussi bien au Canada qu’à l’étranger , en citant notamment les plages de Sainte-Luce et de Percé.

Les premières estimations de coût du projet s’élèvent à environ 6,6 millions de dollars, dont une contribution maximale de 1,8 million de dollars de la Municipalité de Port-Cartier.

Avec les informations de Marc-Antoine Mageau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !