•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

157 000 signataires d'une pétition pour des cohortes réduites pour la rentrée en Ontario

La pétition réclame des cohortes d'élèves réduites à l'élémentaire.

Le message des autorités de santé publique états-uniennes vient de changer : le retour en classe doit se faire en septembre.

Des élèves dans une classe à cohorte réduite.

Photo : AFP/Getty Images / FREDERIC J. BROWN

Radio-Canada

Une pétition réclamant des cohortes d'élèves réduites à l'élémentaire pour la rentrée en Ontario a amassé plus de 157 000 signatures en quelques jours.

Le gouvernement Ford a annoncé que les élèves de la maternelle à la 8e année retourneront en classe cinq jours par semaine au sein d'une même cohorte en septembre. Le port du masque sera obligatoire dès la 4e année, mais la taille des cohortes demeurera similaire à une classe normale.

Seules certaines écoles secondaires désignées devront mettre sur pied des cohortes d’environ 15 élèves, présents un jour sur deux ou selon des emplois du temps alternés, soit une fréquentation en personne pour au moins 50 % des journées d'enseignement.

Des experts de l'hôpital pour enfants SickKids à Toronto ont recommandé une distance d'au moins 1 mètre entre les pupitres à l'élémentaire et au cycle moyen (de la 6e à la 8e année). Cette directive n'a pas été adoptée par le gouvernement Ford dans son plan pour la rentrée.

L'auteur de la pétition, Kelly Iggers, est enseignante et bibliothécaire au Conseil scolaire public anglais de Toronto (TDSB). Elle écrit que le gouvernement préconise une approche honteuse et négligente, puisqu'il compte entasser 30 élèves dans des classes mal ventilées où la distanciation physique est difficile, voire impossible.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !