•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'ado accusé d'avoir orchestré l'attaque contre Twitter plaide non coupable

Le logo de Twitter sur un écran de téléphone cellulaire.

Trois jeunes de 17 à 22 ans ont été arrêtés pour leur implication présumée dans le piratage de Twitter.

Photo : afp via getty images / ALASTAIR PIKE

Agence France-Presse

L'Américain de 17 ans accusé d'avoir orchestré le retentissant piratage de Twitter à la mi juillet a plaidé non coupable.

Ce résident de Tampa, en Floride, a comparu un tribunal de l'État lors d'une courte audience organisée par vidéoconférence, selon le Tampa Bay Times.

Il a été arrêté vendredi et inculpé notamment de fraude électronique. Deux complices présumés, des jeunes de 19 et 22 ans, dont l'un réside au Royaume-Uni, ont également été arrêtés le même jour.

L'adolescent est soupçonné d'être le cerveau derrière le piratage impliquant 45 comptes de personnalités ou d'entreprises connues, comme le candidat démocrate à la présidentielle Joe Biden ou encore le fondateur de Microsoft, Bill Gates.

Des messages aguicheurs ont été envoyés à partir de ces comptes, incitant le public à donner des bitcoins en échange du double de la somme envoyée. Les pirates ont ainsi mis la main sur quelque 12,5 bitcoins, soit près de 155 000 $ CA.

Un tweet de Barack Obama qui dit, en anglais, qu'il remettra à toute personne qui lui envoie de l'argent à une adresse bitcoin le double de la somme versée.

Le compte Twitter Barack Obama est l'un de ceux qui ont été piratés.

Photo : Capture d'écran Twitter

Selon Twitter, les pirates ont ciblé une poignée de personnes employées par le réseau social dans une opération de hameçonnage par téléphone, afin d'obtenir leurs identifiants. Ils auraient ainsi eu accès aux outils internes de Twitter.

L'attaque a écorné l'image de Twitter et relancé les débats sur la sécurité informatique à trois mois de la présidentielle américaine.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !