•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les bibliothèques d’Halifax renoncent aux amendes sur les livres en retard

L'intérieur d'une bibliothèque

La bibliothèque centrale d'Halifax, comme les autres membres du réseau, renonce aux amendes sur les livres en retard.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le réseau des bibliothèques publiques d’Halifax annonce l’abolition des amendes sur les livres rendus en retard.

Toutes les amendes en souffrance sont aussi abolies et les cartes de membre gelées sont réactivées.

Le conseil d'administration du réseau a pris cette décision à l’unanimité, notamment pour éviter que qui que ce soit cesse d’utiliser le service public pour des raisons financières.

L'augmentation des emprunts de livres électroniques a entraîné une diminution du nombre d'amendes ces dernières années au point où elles ne constituaient plus qu’environ 1 % des revenus des bibliothèques, explique le réseau, qui croit pouvoir absorber cette perte.

De nombreuses autres bibliothèques publiques en Amérique du Nord qui ont renoncé aux amendes ont constaté une hausse de leur fréquentation et une baisse du nombre de livres perdus, ajoute le réseau.

Les bibliothèques continueront d’envoyer une notification aux utilisateurs qui ont un livre en retard et elles imposeront toujours des frais de remplacement pour tout livre qui accuse plus de 30 jours de retard.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !