•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Corbeil se dit sensible aux inquiétudes des Foreurs

Le centre Air Creebec, à Val-d'Or.

Le centre Air Creebec, à Val-d'Or.

Photo : Radio-Canada / Jean-Francois Villeneuve

Le maire Pierre Corbeil se dit sensible aux préoccupations des dirigeants des Foreurs de Val-d’Or, qui vivent dans l’incertitude concernant la tenue de la prochaine saison.

Les équipes de hockey du circuit Courteau attendent toujours de savoir quelles seront les mesures mises en place pour un retour au jeu. Toutefois, avec la limite actuelle de 250 personnes dans un aréna, la rentabilité des organisations junior majeur est impossible à atteindre.

Sans vouloir s’engager à venir en aide financièrement à l’organisation, le maire Pierre Corbeil affirme qu’il sera à l’écoute d’éventuelles demandes formulées par les Foreurs.

C’est inquiétant pour les Foreurs, mais ce l’est aussi pour Baie-Comeau, Rimouski, Shawinigan et toutes les autres [équipes], rappelle-t-il. Elles sont toutes dans le même bateau. Je comprends l’hésitation de l’organisation à s’engager à dépenser du temps et de l’énergie sur plein de scénarios alors que les réponses n’existent pas encore.

Pierre Corbeil ajoute que le Centre airCreebec peut facilement accueillir plus de 250 personnes de façon sécuritaire.

Mais même à 500 personnes, ce n’est pas une assistance qui leur permettrait de se péter les bretelles et de faire virer les restaurants ou le bar, lance-t-il. On devra attendre les développements parce que qu’on est encore dans plein d’hypothèses.

Le maire ajoute que bien des activités à Val-d’Or vivent la même incertitude.

Ce n’est pas évident pour personne présentement, ajoute-t-il. Il y a des rassemblements annulés et des salles de spectacle fermées. Plusieurs tournois n’ont pas eu lieu, que ce soit au golf, à la balle ou au hockey. Comment on va pouvoir composer avec tout ça cet automne et cet hiver, ça pose beaucoup plus de questions que de réponses.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !