•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Canada achète des millions de doses de vaccins contre la COVID-19

Illustration d’un petit flacon étiqueté avec un autocollant « Vaccin » et d'une seringue médicale devant les mots « Coronavirus COVID-19 ».

Les vaccins devront être approuvés par Santé Canada.

Photo : Reuters / Dado Ruvic

Radio-Canada

Le gouvernement du Canada a conclu deux ententes pour l’achat de millions de doses de vaccins expérimentaux contre la COVID-19 avec le géant pharmaceutique Pfizer et la société de biotechnologie américaine Moderna.

L'entente avec Pfizer concerne un candidat vaccin développé en partenariat avec la société allemande BioNtech. Ces ententes sont conditionnelles au succès de leurs essais cliniques et à leur approbation par Santé Canada. La livraison est prévue au cours de l'année 2021.

Les ministres Anita Anand, des Services publics et de l'Approvisionnement, et Navdeep Bains, de l'Innovation, des Sciences et du Développement économique en ont fait l'annonce mercredi matin.

Ni les montants de ces ententes ni le nombre exact de doses n’ont été dévoilés. La ministre Anand s'est refusée à donner plus de détails sur ces accords, invoquant des négociations en cours concernant de multiples vaccins avec un éventail diversifié de fournisseurs, au Canada et à l’étranger. Appelée à préciser combien, elle a répondu plus de cinq.

Les deux sociétés ont commencé les essais cliniques de phase 3 de leurs vaccins candidats au cours de la semaine dernière, des tests à grande échelle pour déterminer l'efficacité des vaccins. Les vaccins seront utilisés lors d'essais sur 30 000 personnes et les résultats sont attendus à l'automne.

Plus tôt en juillet, Pfizer et Moderna ont signalé des résultats positifs d'essais plus restreints.

La ministre Anand a précisé que le Canada est en cours de négociation

Vaccination pas obligatoire?

Le ministre Bain a dit espérer pouvoir faire bientôt une annonce concernant la société biopharmaceutique québécoise Medicago, dont la première phase des essais cliniques de son vaccin a débuté à la mi-juillet.

La ministre Anand a par ailleurs déclaré qu'une éventuelle vaccination contre la COVID-19 ne serait vraisemblablement pas obligatoire.

La directrice générale de la santé publique du Canada, la Dre Theresa Tam, avait prévenu mardi de ne pas s'attendre à ce qu'un vaccin mette rapidement un terme à la pandémie.

Elle a affirmé que les vaccins représentent un espoir, mais probablement pas de solution miracle contre le nouveau coronavirus.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !