•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le nord de Moncton est-il moins sécuritaire qu'avant?

Un couple assis sur une galerie.

France et Joseph LeBlanc ont été victimes d'un cambriolage.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Des résident du quartier nord de la ville de Moncton redoublent de vigilance après avoir été victimes d'un cambriolage. Certains croient qu’une augmentation du nombre de crimes s’observe dans le secteur depuis les dernières semaines.

C’est le cas de France et Joseph LeBlanc. Dans la nuit du 20 au 21 juillet, le couple s'est fait voler une auto et une motocyclette dans son stationnement. Les clés des véhicules qui étaient restées dans le garage ont été volées également.

Les véhicules ont été retrouvés, mais l’expérience a créé une certaine crainte.

On a installé des dispositifs de sécurité, raconte Joseph LeBlanc. Et ce n’est pas fini, parce qu’il y avait les clés de l’auto et les clés de maison, fait que j’ai été obligé de changer toutes les serrures de la maison.

Le couple dit aussi s’inquiéter pour sa fille de 11 ans. Quand [Joseph] quitte tôt le matin pour travailler de jour, je m’installe sur le sofa parce que j’ai l’impression que je pourrais entendre quelque chose plus rapidement, raconte France LeBlanc.

Selon eux, ils ne sont pas les seuls à avoir été victimes d'un vol de véhicule.

Ce qui me frustre beaucoup, c’est que les vols n’ont pas arrêté depuis le 21 [juillet]. On dirait que ça a empiré, soupçonne M. LeBlanc.

La GRC affirme avoir fait une arrestation sur une autre affaire de vols de véhicules dans le même secteur.

En juin, des vols avec effraction ont été signalés dans les environs.

Dans un communiqué, la GRC rappelait aux membres du public de verrouiller leurs portes et leur demandait de signaler toute activité suspecte.

Une résidente de Moncton Nord a aussi entendu parler de récents crimes dans son quartier, ce qui l'a amenée à redoubler de prudence.

Nous gardons nos portes tout le temps barrées, qu'il y ait une ou plusieurs personnes à la maison. Ce n'est pas quelque chose que nous faisions avant, a admis Arlene Sperenza.

La GRC quant à elle dit avoir vu une légère augmentation pour les régions qu’elle couvre, mais pas tout particulièrement pour Moncton Nord.

La sergente Patricia Lévesque assure qu'elle garde tout de même l’oeil bien ouvert. C’est très important que le monde nous appelle lorsqu’il y a quelque chose qui se passe. Plusieurs personnes de Moncton Nord sont en train de dire qu’ils sont victimes [de vols]. Ça serait très important, si elles n’ont pas déjà appelé, qu’elles nous appellent et qu’elles nous tiennent au courant.

Une analyse est en cours afin de déterminer si une augmentation du nombre de crimes s’observe bel et bien.

D'après le reportage de Wildinette Paul

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !