•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’industrie du houblon s’enracine sur la Côte-Nord

Un plant de houblon.

Du houblon pousse maintenant à Ragueneau.

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

Radio-Canada

La première grande production de houblon de la Côte-Nord commence à prendre forme. Des agriculteurs de Ragueneau s’affairent à développer une production commerciale de cette céréale pour alimenter l’industrie locale de la bière.

Vers une bière au houblon d’ici

L'objectif de départ de l’entreprise nord-côtière Les Jardins de Carmanor est de fournir du houblon frais à la Microbrasserie St-Pancrace.

L’entreprise agricole travaille avec cette microbrasserie de Baie-Comeau pour développer une culture qui correspond à ses besoins. La bière produite avec ce houblon pourrait voir le jour à l'automne 2021.

Ce partenariat demande de l’adaptation à la microbrasserie déjà bien établie dans la région.

La houblonnière va nous avoir du houblon frais, donc en cocotte, et non pas du houblon en pellets, comme on utilise présentement, qui est en granules, finalement. Donc il y a un petit peu de changements à faire dans la brasserie, indique André Morin, copropriétaire et directeur de la production à la Microbrasserie St-Pancrace.

On est prêt à s'adapter pour travailler avec des producteurs et des produits de la Côte-Nord.

André Morin, copropriétaire et directeur de la production à la Microbrasserie St-Pancrace.

Les variétés de houblon cultivées ont été choisies en fonction du climat de la région. Les plants devraient résister aux nuits fraîches et la récolte sera hâtive, au plus tard à la fin du mois de septembre.

Ce houblon va permettre à la microbrasserie de produire des styles de bière plus rafraîchissants, où le côté floral et herbacé du houblon va vraiment se marier indique M. Morin.

Steve Berthiaume et Karyne Lapierre devant un plant de houblon.

Steve Berthiaume et Karyne Lapierre sont copropriétaires de la ferme Les Jardins de Carmanor depuis 2017.

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

Un goût unique au territoire d’ici sera développé, explique Steve Berthiaume, copropriétaire des Jardins de Carmanor.

Le houblon, selon la géographie où il est cultivé, va avoir ses propres propriétés. Ses arômes vont se développer différemment. Qu'on fasse un Wilamette ici sur la Côte-Nord versus un Wilamette à Saint-Hyacinthe, ça n'aura pas le même goût, précise-t-il.

Production commerciale en devenir

Il faudra cependant attendre encore un an avant de pouvoir faire une production commerciale à partir des plants des Jardins de Carmanor.

L'année prochaine, ça va être des houblons de troisième année. Là, on va commencer à avoir une bonne valeur brassicole dans le houblon, précise Steve Berthiaume.

Des allées de houblons à la ferme.

La houblonnière compte présentement 890 plants et elle pourrait en contenir presque deux fois plus.

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

André Morin espère tout de même pouvoir faire quelques tests de brassage au cours des prochains mois.

Si le partenariat avec la Microbrasserie St-Pancrace est un succès, Les Jardins de Carmanor pourraient augmenter leur production de houblon et chercher d'autres clients.

Avec les informations de Marlène Joseph-Blais

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !