•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une première cohorte d’étudiants étrangers dans la région

Des étudiantes dans une salle de classe.

Des étudiantes dans une salle de classe.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Des étudiants étrangers sont attendus dans la région la semaine prochaine. Les établissements d'enseignement collégial vont dépêcher une navette pour aller les accueillir à leur arrivée à Montréal.

Une vingtaine d’entre eux, qui étudieront au Cégep de Jonquière, doivent atterrir à l'aéroport Montréal-Trudeau dimanche prochain.

De ce nombre, seulement cinq sont des étudiants de première année. Un chiffre largement inférieur à celui des années passées qui s'explique par le contexte de pandémie actuel.

Ce contexte-là n’est pas nécessairement la première formule que les étudiants souhaitaient, explique la coordonnatrice aux communications du Cégep de Jonquière, Sabrina Potvin. C’est des gens qui avaient vraiment envie d’être au Québec, qui avaient choisi un projet de vie, un projet d’études. Donc, nécessairement, le nombre sera moins important à l’automne.

La même situation à Saint-Félicien

Au Cégep de Saint-Félicien, on s'attend à accueillir une centaine d'étudiants étrangers d'ici la rentrée, alors que la normale est de 225 à 250.

Tous ceux qui n'ont pas obtenu de permis d'études avant le 18 mars ne peuvent pas débarquer au Canada avant le 31 août, en vertu du décret du gouvernement fédéral.

L’établissement espère que les règles seront plus souples après le 1er septembre, sans quoi la session de plusieurs étudiants étrangers sera compromise.

Évidemment, on se croise les doigts parce qu’on souhaite que ces étudiants-là puissent débarquer tôt ou tard.

France Voisine, responsable du bureau de l'international au Cégep de Saint-Félicien

Selon M. Voisine, leur présence est importante dans les établissements collégiaux de la région.

La plupart sont dans des programmes techniques, aussi bien à Saint-Félicien que les trois autres cégeps de la région, ajoute-t-il. Donc, tôt ou tard, il faudra que ces étudiants-là débarquent chez nous, parce que dans les programmes techniques, on le sait, il y a des exercices pratiques, il y a des laboratoires, il y a toutes sortes de choses qui font que leur présence est essentielle.

Tous les étudiants étrangers devront s'isoler pendant 14 jours à leur arrivée dans la région et seront soumis à un test de dépistage de la COVID-19.

D'après le reportage de Jean-François Coulombe

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !