•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De nouveaux services de consommation de drogue supervisée en Colombie-Britannique

Un toxicomane prépare son injection d'héroïne.

Un toxicomane dans un centre d'injection supervisée.

Photo : La Presse canadienne / Darryl Dyck

Radio-Canada

Le gouvernement de la Colombie-Britannique annonce l’ouverture de nouveaux services permettant la consommation supervisée de drogues, quelques semaines après que la province a affiché un nouveau nombre record de morts par surdose.

Pour réduire le nombre de personnes qui consomment seules, un montant sera utilisé pour ouvrir 17 nouveaux services de consommation supervisés et 12 nouveaux services d'inhalation dans des communautés les plus touchées par la crise des surdoses, indique la province dans un communiqué.

Ce soutien fait partie d’un financement de 10,5 millions de dollars servant à accélérer la réponse à l'approvisionnement de drogues illicites de plus en plus toxiques en raison de la COVID-19, est-il également précisé.

L'approvisionnement en drogue illicite est plus toxique que jamais. C’est pourquoi nous accélérons notre réponse pour mettre des gens en relation pour des services de prévention et des traitements qui peuvent sauver des vies pendant que nous travaillons à construire un ensemble de soins qui fonctionne pour tous, en Colombie-Britannique, affirme la ministre de la Santé mentale et des Dépendances, Judy Darcy.

Victoria précise également que 40 infirmières à temps plein, des infirmières spécialisées dans le domaine psychiatrique et des travailleurs sociaux seront notamment ajoutés à des équipes interdisciplinaires qui travaillent avec des personnes aux prises avec des problèmes de consommation.

Cela aidera grandement à améliorer les services de prévention des surdoses et augmentera l’accès à des drogues plus sécuritaires, ce qui aidera à appuyer plus de personnes durant cette période difficile, affirme Katrina Jensen, directrice générale de AVI Health and Community Services, un organisme d'aide aux consommateurs de drogues.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !