•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

4 cas supplémentaires de salmonellose dus à des oignons importés

Des oignons rouges et blancs sur une planche de bois.

L'Agence de la santé publique du Canada précise que les oignons ayant poussé au Canada ne sont pas touchés par la contamination pour le moment (archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Après que plusieurs provinces au Canada ont constaté l’apparition de cas de salmonellose au cours des derniers jours, c’est au tour de la Saskatchewan de recenser quatre nouveaux cas d’infection à la salmonelle.

Ces quatre cas s’ajoutent à six autres qui ont été enregistrés depuis le 30 juillet dernier, dans le cadre d’une enquête canadienne sur la sécurité alimentaire. Au total, 120 cas ont été pour l’heure recensés au pays, et 17 personnes ont été hospitalisées.

Cette éclosion de cas de salmonellose est reliée à une possible contamination d’oignons rouges en provenance d’une société de production californienne, Thomson International.

C'est pourquoi l'Agence de la santé publique du Canada demande à la population d'éviter de manger, de vendre ou de servir tout oignon rouge, blanc, jaune et jaune doux de la société californienne Thomson International. Cette dernière a d’ailleurs rappelé ces oignons spécifiques en raison d’un risque de contamination croisée entre ces différentes sortes.

Plus généralement, les autorités sanitaires demandent à la population de la Saskatchewan de ne pas manger d'oignons rouges ou de produits contenant des oignons rouges qui sont importés des États-Unis, jusqu'à ce que de plus amples informations sur l'épidémie soient découvertes.

Symptômes et recommandations

L’Agence de la santé publique du Canada précise que les personnes atteintes de la salmonellose ont déclaré avoir mangé des oignons rouges à la maison, dans des plats commandés au restaurant ou bien encore dans des centres de soins.

Par ailleurs, elle explique que les personnes contaminées par la salmonelle ont déclaré s'être senties mal entre la mi-juin et la mi-juillet.

Les malades souffrent généralement de diarrhée, de fièvre et de crampes abdominales entre 12 et 72 heures après leur infection.

Selon l'Agence de la santé publique du Canada, les enfants de 5 ans et moins, les personnes âgées, les femmes enceintes et les personnes dont le système immunitaire est affaibli sont les plus à risques.

Afin de prévenir l'apparition de nouveaux cas, l’Agence de la santé publique du Canada a publié sur son site une liste complète de mesures de prévention, à suivre sur ce lien (Nouvelle fenêtre).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !