•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Louise Boudrias veut rouvrir la rue Jacques-Cartier aux voitures plus rapidement

Cyclistes et piétons circulant sur la rue Jacques-Cartier.

Du 19 juin au 30 septembre, des restrictions de circulation visant à favoriser la distanciation physique seront mises en place sur la rue Jacques-Cartier dans le cadre d'un projet pilote (archives).

Photo : Radio-Canada / Fiona Collienne

La rue Jacques-Cartier devrait être rouverte à la circulation automobile plus tôt que prévu, souhaite la conseillère municipale Louise Boudrias. Elle entend présenter à ses collègues une résolution pour écourter le projet lors de leur prochaine réunion, le 25 août.

Dans sa forme actuelle, le projet de fermeture de la rue doit prendre fin le 30 septembre, mais Mme Boudrias voudrait plutôt qu’il se termine au début du mois prochain après la longue fin de semaine de la fête du Travail.

Depuis la fin du mois de juin, un tronçon de la rue Jacques-Cartier compris entre les rues Saint-Antoine et Saint-Louis est réservé aux personnes qui se déplacent à pied ou à vélo afin de faciliter la distanciation physique. Seules les personnes qui se rendent dans le secteur ont le droit d’y circuler en voiture.

Il va y avoir eu suffisamment de temps pour faire une bonne évaluation du projet, fait valoir l’élue du district du Parc-de-la-Montagne-Saint-Raymond.

Une élue lors du conseil municipal de Gatineau.

La conseillère du district du Parc-de-la-Montagne-Saint-Raymond, Louise Boudrias (archives)

Photo : Radio-Canada / Agnès Chapsal

Cette décision pourrait permettre aux gens d’affaires en difficulté de réaliser un peu plus de ventes pendant le mois de septembre, croit-elle. Ces gens-là ont eu énormément de pertes, souligne Mme Boudrias. On pense aux travaux sur Jacques-Cartier […] après ça, il y a eu les inondations, et maintenant, la COVID-19. On s’entend qu’ils n’ont pas besoin d’un coup.

Certains des homologues de Mme Boudrias pensent néanmoins que le projet devrait se terminer à la date prévue, compte tenu de son succès auprès des utilisateurs de la rue.

Les relevés d’achalandage des usagers du transport actif sur la rue Jacques-Cartier démontrent que l’achalandage y est toujours aussi important, sinon plus, qu’avant la mise en place du corridor sanitaire, souligne le bureau de la conseillère du quartier, Myriam Nadeau, dans une déclaration écrite.

Myriam Nadeau répond aux questions d'un journaliste.

Myriam Nadeau est la conseillère de Pointe-Gatineau, le district que traverse le tronçon fermé de la rue Jacques-Cartier (archives).

Photo : Radio-Canada

Avis partagés

Malgré les problèmes qu’ont soulevés au fil des semaines des commerçants et des citoyens, le projet de fermeture de la rue Jacques-Cartier jouit néanmoins de nombreux appuis. La conseillère Boudrias elle-même reconnaît que le projet a certains mérites.

C’est d’ailleurs pour cette raison qu’elle affirme avoir lancé d’autres pistes de solution avant la fin hâtive du projet— comme la création d’un sens unique pour les automobiles, la réouverture complète de la rue avec voie réservée vélos et limite de 30 km/h ou des places stationnement dans la rue — mais en vain, déplore-t-elle.

Ce qu’il reste à faire maintenant est de tirer des leçons de l’expérience, croit Mme Boudrias. J’entends aussi qu’ils voudraient proposer ce projet-là pour l’été prochain, et il faudra que ce soit fait avec l’ensemble des résidents du quartier et l’ensemble des restaurateurs et des commerces.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !