•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tempête Isaias : près de 60 mm de pluie prévus en Estrie

Le barrage Abénakis à Sherbrooke.

La Ville de Sherbrooke a ouvert les vannes de ses barrages des rivières Magog et Saint-François pour se préparer en vue des fortes pluies attendues.

Photo : Radio-Canada / Jean Arel

Radio-Canada

Les différentes municipalités de l’Estrie sont sur le pied de guerre alors que les restes de la tempête tropicale Isaias s’abattront sur la région mardi soir, entraînant entre 50 et 60 millimètres de précipitations.

Du côté de la Ville de Sherbrooke, on indique être aux aguets car recevoir entre 50 et 60 millimètres de pluie en 24 heures et même moins est une situation quelque peu inquiétante.

La Ville surveillera par conséquent le niveau de la rivière Saint-François, mais selon ses prévisions hydrologiques, la rivière devrait atteindre les 13 pieds, ce qui constitue le début du seuil de nos niveaux d’alerte, explique son coordonnateur des mesures d’urgence, Stéphane Simoneau. Il n’y a pas d’évacuation prévue pour l’instant. 

Avec la chaleur des dernières semaines, le niveau de la rivière est très bas, ce qui laisse une certaine marge de manœuvre pour les accumulations.

Toutefois, ce qui préoccupe la Ville de Sherbrooke, c’est la grande quantité de précipitations prévue dans un court laps de temps. Des équipes s’affairent depuis hier à nettoyer les grilles des puisards et à vérifier les bassins de rétention dans les secteurs résidentiels, entre autres. Les citoyens qui sont plus susceptibles d’être inondés ou ceux qui ont des pompes submersibles sont aussi invités à se préparer adéquatement avant les fortes pluies prévues en soirée.

En ce moment, on pense que ça devrait bien aller, sans trop de dommages, mais avec les tempêtes tropicales, il y a une marge d’erreur et d'imprévisibilité.

Stéphane Simoneau, coordonnateur des mesures d’urgence à la Ville de Sherbrooke

Le coordonnateur des mesures d’urgence ne croit pas qu’il sera nécessaire d’évacuer le garage municipal puisque les débordements dans ce secteur se produisent lorsque le niveau de la rivière atteint les 19 pieds.

Coaticook abaisse ses lacs

Guylaine Blouin, conseillère municipale et mairesse suppléante de Coaticook, espère que tout ira pour le mieux. Là-bas aussi, les équipes sont à pied d’oeuvre depuis tôt ce matin pour préparer le réseau. Certains employés se sont rendus aux États-Unis afin d’abaisser le niveau d’eau; d’autres, dans la région, surveillent les ponceaux et les puisards, entre autres.

Le travail est très bien fait par nos employés avec le vécu qu’on a en arrière de la cravate.

Guylaine Blouin, mairesse suppléante de Coaticook

Mme Blouin espère que le travail des employés suffira à éviter le pire.

L'Estrie sera l'une des régions les plus touchées

Mardi, un système dépressionnaire venu des Grands Lacs va s'abattre sur la région. Puis, au cours de la soirée, ce sont les restes de l'ouragan Isaias qui vont frapper l'Estrie. Dans certains secteurs, jusqu'à 60 millimètres de pluie sont attendus.

L'Estrie sera parmi les régions les plus touchées par les fortes précipitations prévues jusqu'à demain matin, qui résultent du passage de l’ouragan Isaias.

Comme l'explique le météorologue d'Environnement Canada Jean-Philippe Bégin, la pluie va tomber intensément sur une courte période. Déjà, demain matin, l’essentiel des précipitations va être tombé [...] donc, en moins de douze heures, dit-il.

Il rappelle aux gens de s’assurer que les puisards autour de leur maison sont bien dégagés et que les objets de valeur sont placés en hauteur, si leur résidence est située dans une zone à risque d’inondation.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !