•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des maires s’inquiètent de voir des parcs régionaux bondés

Un lac entouré de montagnes et d'arbres.

Le lac Buntzen est un réservoir de BC Hydro, situé au nord de Port Moody, en Colombie-Britannique, qui est populaire auprès des adeptes de plein air.

Photo : Shutterstock

Radio-Canada

Deux maires de la région de Vancouver se plaignent que des restrictions imposées dans des parcs régionaux et provinciaux incitent un plus grand nombre de personnes à se rendre maintenant dans les plus petits parcs de leurs communautés, ce qui rend la distanciation physique plus difficile.

Le maire de Coquitlam, Richard Stewart, dit que le stationnement au lac Buntzen, un réservoir géré par BC Hydro, ferme autour de 8 h 30 le matin, alors que l'endroit est loin d’être plein et que les visiteurs qui sont refoulés se tournent vers des parcs qui ne sont pas adaptés pour recevoir autant de gens.

Il ajoute que le système de laissez-passer quotidiens qui restreint le nombre de visiteurs dans les parcs provinciaux entraîne une affluence plus grande dans les plus petits parcs.

Cela aurait été plus logique d’essayer de répartir les gens un peu plus que de s’assurer qu’il n’y a presque personne dans les parcs provinciaux, affirme Richard Stewart.

Si chacun d’entre nous décide de tout faire pour que nos parcs restent absolument sécuritaires, nous finirons en fait par fermer les endroits qui devraient être ouverts pour jouer le rôle de soupape, et les autres communautés en ressentiront les effets, explique-t-il.

Le maire de Port Moody, Rob Vagramov, fait part des mêmes inquiétudes. En raison de la très forte demande, la fermeture d’un parc augmenterait la demande sur les autres parcs du voisinage, qui sont déjà pleins, ce qui pourrait potentiellement mener à un effet domino, indique-t-il dans une publication sur Facebook.

Des laissez-passer quotidiens

À partir du 27 juillet, il est devenu plus compliqué de visiter six parcs provinciaux de la Colombie-Britannique parce que la province a instauré un projet pilote de laissez-passer quotidiens dans le but d’y limiter le nombre de visiteurs durant la pandémie de COVID-19.

BC Parks affirme qu’entre 2700 et 3000 personnes ont obtenu des laissez-passer pour les six parcs dans les quatre premiers jours du programme.

Richard Stewart estime que ces parcs ne sont désormais pas aussi bondés que les parcs régionaux.

De son côté, BC Parks affirme que les laissez-passer quotidiens permettent de s’assurer que toutes les personnes qui fréquentent les six parcs sont en sécurité.

Il admet toutefois que des ajustements seront nécessaires une fois que le projet pilote prendra fin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !