•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Une caissière et une cliente portent un masque à l'épicerie.

La santé publique recommande de porter un masque à l'épicerie, mais les élus provinciaux ne veulent pas rendre la mesure obligatoire.

Photo : La Presse canadienne / Jonathan Hayward

Radio-Canada

Santé publique Ontario confirme mardi 91 nouveaux cas de coronavirus – une augmentation de 0,2 % par rapport à la veille. Le nombre total d'infections dans la province s'élève à 39 628.

L’Ontario recense ainsi moins de 100 nouvelles infections pour une deuxième journée consécutive. Les chiffres de lundi, rendus publics aujourd’hui en raison du jour férié d'hier en Ontario, affichent 88 nouveaux cas de COVID-19.

La ministre de la Santé, Christine Elliott, souligne par ailleurs que 29 des 34 bureaux locaux de santé publique signalent mardi 5 cas ou moins, et que 16 d'entre eux n’indiquent aucune nouvelle contamination par le coronavirus.

La province déplore quatre nouveaux décès, alors que Santé publique Ontario n'en recensait aucun lundi.

Ces nouveaux décès portent le bilan officiel à 2782 morts depuis le début de la pandémie. Des données plus récentes compilées par CBC font état de 2817 décès en Ontario.

La province a effectué 19 169 tests de dépistage de la COVID-19 au cours des dernières 24 heures.

Santé publique Ontario dénombre également 116 nouveaux cas rétablis dans la province. Le nombre de guérisons demeure ainsi supérieur à celui des nouvelles infections.

À quand l’élargissement des bulles sociales?

La taille des bulles sociales demeure à un maximum de dix personnes pour le moment, mais Doug Ford promet de consulter les experts en santé publique pour voir si la limite pourrait être augmentée.

Le premier ministre ontarien reste toutefois prudent.

Cette pandémie n’est pas terminée, dit-il en conférence de presse à Beamsville, mardi. J’ai peut-être tord, mais je pense que [ça va continuer] jusqu’en janvier, quand nous aurons un vaccin , ajoute Doug Ford.

Je ne veux pas que ce qui s’est passé aux États-Unis se passe ici. Ça pourrait arriver très rapidement.

Doug Ford, premier ministre de l’Ontario

    Selon lui, l’heure n’est pas au relâchement.

    C'est une question de respect envers les autres. [...] Tout le monde connaît les règles, respectez-les , lance M. Ford.

    Le gouvernement ontarien a finalement annoncé mardi matin que la région de Windsor-Essex demeurera à la seconde phase du déconfinement en raison du nombre élevé de contaminations par la COVID-19 dans ses exploitations agricoles.

    Il s’agit de la dernière région se trouvant encore à cette étape de réouverture en Ontario. Toronto et Peel sont passés à la troisième étape la semaine dernière, rejoignant ainsi les 31 autres régions de la province.

    Vos commentaires

    Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !