•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Oilers n'ont pas dit leur dernier mot

Connor McDavid reçoit les félicitations de Josh Archibald, Etan Bear et Ryan Nugent-Hopkins.

Connor McDavid a marqué après seulement 19 secondes de jeu dans une victoire de 6-3 des Oilers face aux Blackhwks.

Photo : La Presse canadienne / CODIE MCLACHLAN

Connor McDavid est un meneur silencieux, il prêche par l’exemple. Il n’a pas mis de temps à passer son message, lundi, à Edmonton. Après 4:05 de jeu en première période, le capitaine des Oilers avait déjà marqué deux fois pour donner les devants aux siens 2-0.

En deuxième période, les Oilers se sont encore inscrits rapidement au pointage. Tyler Ennis a redonné une avance de deux buts aux siens, mais les Blackhawks ont répliqué avec des buts de Slater Koekkoek et de Olli Maatta.

Connor McDavid a complété son tour du chapeau, son premier en séries éliminatoires, alors qu’il restait 2:50 à la période.

Le quatrième trio a assuré la victoire en troisième période. Les vétérans James Neal et Alex Chiasson ont inscrit des buts à 40 secondes d’intervalle pour mettre le match hors de portée des Hawks.

Le partant des Oilers, Mikko Koskinen a fait face à 26 lancers, il en a repoussé 23 pour remporter une première victoire en carrière en séries éliminatoires. Son vis-à-vis Corey Crawford a été plus occupé, les Oilers ont dirigé 35 tirs dans sa direction.

Jeux d’impuissance

Lors du premier match de la série, l’avantage numérique des Blackhawks avait inscrit trois buts en six occasions. Lundi, Chicago a été incapable de toucher la cible en quatre occasions avec l’avantage d’un homme.

Ils se sont mieux défendus, mais nous n’avons pas aussi bien joué en supériorité numérique, a mentionné le capitaine Jonathan Toews.

De son côté, l’entraîneur des Oilers Dave Tippett a affirmé que c'est le travail de son assistant Jim Playfair avec les unités spéciales qui a porté fruit.

En saison régulière, les Oilers n’ont accordé que 31 buts en 199 désavantages numériques, ce qui leur a conféré le deuxième rang à ce chapitre.

Le brio du quatrième trio

La profondeur d’une formation est importante, surtout en séries éliminatoires. Dave Tippett s’est réjoui de voir le quatrième trio des Oilers marquer à deux reprises en troisième période.

Ils sont gros, forts et savent comment se joue le hockey des séries éliminatoires. Leur travail n’est pas toujours remarqué. Je suis heureux qu’ils aient été récompensés en marquant deux buts, cela met leur travail en évidence.

Dave Tippett, entraîneur-chef, Oilers

Chapeaux pour McDavid

Dans une situation normale, la patinoire de la Place Rogers aurait été inondée de casquettes après le troisième but de McDavid. Malgré des gradins déserts, quelques casquettes (cinq ou six) se sont retrouvées sur la patinoire.

Ce sont des employés de la LNH qui les ont lancées sur la glace. La situation a fait sourire Tippett, qui dit avoir été extrêmement surpris.

Cela n’a pas fait sourire McDavid, qui a mentionné que ce geste n’était pas nécessaire.

Le troisième match de la série sera présenté mercredi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !