•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Démissions à Saint-Élie-de-Caxton : « Pas de climat négatif au conseil », selon le maire

Une salle pleine.

En raison du contexte sanitaire, la séance du conseil municipal de Saint-Élie-de-Caxton s'est tenue avec une capacité maximale de 45 citoyens.

Photo : Radio-Canada / Alexandre Lepoutre

Radio-Canada

Le maire de Saint-Élie-de-Caxton, Robert Gauthier, a réagi à la dernière vague de départs de conseillers et d'employés de sa municipalité. À ce jour, plus de la moitié des conseillers élus lors des élections municipales de 2017 ont remis leur démission.

C’est dans une ambiance calme et une salle comble, à capacité réduite, que s’est tenue lundi soir la séance du conseil municipal de Saint-Élie-de-Caxton.

Une première depuis le début de la pandémie, mais surtout une première depuis les dernières démissions des conseillères municipales Charline Plante et Élaine Legault.

Durant la soirée, le maire Robert Gauthier a tenu à saluer le dévouement de ces élus, tout en disant regretter leur choix. Il a ensuite lu au public leur lettre de démission.

Je suis lasse, et le cœur n’y est plus.

Charline Plante, dans sa lettre de démission

Réaction du maire

Pour justifier ces départs, le maire explique que ce sont des choix personnels. Selon lui, ces élus démissionnaires ont préféré se consacrer à leur vie professionnelle, particulièrement exigeante.

Sur les trois derniers départs, les trois conseillers avaient une chose en commun : un travail à temps plein qui demande de l’énergie. Mme Plante, par exemple, a choisi de se consacrer à sa carrière d’enseignante.

Je respecte leur choix.

Robert Gauthier, maire de Saint-Élie-de-Caxton, à propos de ces élus démissionnaires

Robert Gauthier affirme également qu’il n'y a aucun climat conflictuel au sein de l’appareil municipal. Le climat n’est pas du tout négatif. On s’entend très bien, on a un conseil municipal très fonctionnel. Ce soir, on a voté plus de 15 résolutions.

Le maire de Saint-Élie-de-Caxton déplore le fait que certains dramatisent la situation. Il poursuit : La municipalité est bien gérée. Il n’y a rien qui se fait de mal à Saint-Élie. Il faut comprendre ça et il faut arrêter à un moment donné, c’est comme du harcèlement. On fait tout correctement et on fait des bonnes choses.

Lassitude de certains citoyens

Lors de la période des questions, deux citoyens ont interpellé le maire au sujet des nombreux départs de conseillers et d'employés depuis son élection. On joue au jeu du chat et de la souris. On n’est au courant de rien, on veut des explications, fait valoir Adèle Philibert, commerçante et native de Saint-Élie-de-Caxton.

Rencontrée après le conseil municipal, Mme Philibert dit être déçue par les réponses du maire. J’attendais un petit peu plus. Les raisons qu’il donne, ce n’est pas franc. J’ai dit vraiment ce que je pensais. Il n’a même pas trois ans de mandat, puis regardez le ravage qu’il fait à Saint-Élie. Ce n’est pas parce que je suis négative, je suis réaliste.

Une femme au micro.

Adèle Philibert, citoyenne de Saint-Élie-de-Caxton, lors de la période des questions

Photo : Radio-Canada / Alexandre Lepoutre

Une pétition, signée par plus de 1000 personnes, avait été déposée à l’Assemblée nationale du Québec en novembre dernier. La ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest, a alors fait savoir qu’elle ferait enquête dans le dossier.

Les postes des deux conseillères municipales démissionnaires ne seront pas comblés de sitôt. En raison du contexte sanitaire et jusqu'à nouvel ordre, aucune tenue d’élection partielle n’est possible.

Le prochain conseil municipal de Saint-Élie-de-Caxton aura lieu le 8 septembre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !