•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Du financement pour les Rythmes du monde

Soirée d'ouverture du 15e Festival international des rythmes du monde de Saguenay (3 août 2017)

Plusieurs centaines de personnes se déplacent chaque année pour le festival.

Photo : Radio-Canada / Claude Desbiens

Marie-Michèle Bourassa

Saguenay accorde une aide financière au Festival international des Rythmes du monde malgré l'annulation de l'événement.

La ville a accordé une aide financière de 68 500 $ au Festival international des Rythmes du monde (FIRM) lors de la séance du conseil municipal lundi soir. C’est un montant accordé pour l’année 2020. Il s’agit de 90 % de l’aide financière qui devait être accordée à l’événement.

On a donné presque tout l’argent pour l’année 2020 même si rien n’a eu lieu , a indiqué le conseiller municipal et président du comité des finances de Saguenay, Michel Potvin. L’aide sera renouvelée pour l’année 2021, mais le montant sera diminué si le festival est également annulé l’an prochain.

Possible démolition sur la rue Racine

Les élus ont adopté une résolution concernant l’immeuble délabré situé au 726 à 734 rue Racine. Des procédures judiciaires seront entamées contre le propriétaire du bâtiment. La ville souhaite détruire l’immeuble qui est présentement abandonné. Le sujet avait également été discuté lors du comité exécutif du 16 juillet. Des mandats du genre concernant d'autres propriétés ont aussi été octroyés.

Vitesse sur la rue Saint-Pierre

Le conseiller Michel Thiffault souhaite que la vitesse diminue sur la rue Saint-Pierre à Jonquière, où un accident mortel a eu lieu la semaine dernière.

Mon Facebook, mes courriels, mes messages ont explosé depuis l’accident , a-t-il indiqué lors de la séance du conseil.

M. Thiffault souhaite que le conseil discute du dossier lors des prochaines plénières. Le conseiller demande que les campagnes Rapide et dangereux de la police de Saguenay commencent plus tôt.

Des résidents de la rue Saint-Pierre et des environs sont allés parler au micro pour déplorer la situation. L'un d'entre-eux a proposé que des panneaux d'arrêt soient installés à divers endroits sur la rue.

Un site historique à Saint-Jean-Vianney

Le zonage sera modifié à Saint-Jean-Vianney afin que le secteur soit reconnu comme un lieu historique et géologique. C’est également pour faciliter l’accès à des subventions que le règlement a été adopté. De plus, la ville a adopté un règlement pour que le ministère de la Culture et des Communications reconnaisse le 4 mai 1971, date du glissement de terrain, comme un jour historique.

Pont de Sainte-Anne

La Ville demande l’aide du gouvernement du Québec à hauteur d’un million de dollars pour la réfection du pont de Sainte-Anne à Chicoutimi. La demande a été soumise au palier supérieur dans le cadre du Programme d’aide aux infrastructures de transport actif Véloce III.

Le pont Sainte-Anne

Le pont de Sainte-Anne

Photo : Radio-Canada

Saguenay souhaite aussi faire une demande auprès du ministère des Transports afin de rendre la traverse du côté de Chicoutimi-Nord plus sécuritaire.

Une séance pendant la pandémie

Il s’agissait de la première séance du conseil municipal en public depuis le début de la pandémie. La ville avait annoncé pouvoir accueillir 58 personnes dans la salle Pierrette-Gaudreault, mais c’est finalement 46 places qui seront disponibles pour les citoyens. Une distance de 1,6 mètre sépare chaque chaise.

Environ une trentaine de personnes se sont déplacées pour assister à cette première assemblée.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !