•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Première séance du conseil municipal de Saguenay devant public depuis mars

Des citoyens assis dans une salle sur des sièges recouverts de tissu noir.

Une trentaine de citoyens se sont présentés à l'assemblée publique. Ils étaient tous assis à 1,6 mètre de distance dans la salle Pierrette-Gaudreault de Jonquière.

Photo : Radio-Canada / Marie-Michèle Bourassa

Radio-Canada

Une trentaine de personnes se sont rendues à la salle Pierrette-Gaudreault de Jonquière pour assister à la première assemblée publique du conseil municipal de Saguenay tenue devant public depuis le début de la pandémie de COVID-19.

Les autorités municipales croyaient pouvoir accueillir 58 spectateurs tenus chacun à 1,6 mètre de distance. Après vérification, la greffière Caroline Dion a fait savoir qu'il a toutefois été convenu que seulement 46 citoyens pouvaient assister. Ce nombre n’a cependant pas été atteint.

Les conseillers municipaux se sont eux aussi soumis aux règles de distanciation, alors qu’ils ont pris place sur la scène de l’amphithéâtre derrière cinq tables.

Des élus sur une scène

L'assemblée du conseil municipal est la première tenue devant public depuis le début de la pandémie de COVID-19.

Photo : Radio-Canada / Marie-Michèle Bourassa

Les citoyens devaient obligatoirement porter le masque pour se rendre au micro et poser leurs questions.

Dès le début de l’assemblée, le chef du parti Alliance Saguenay, Dominic Gagnon, a questionné la mairesse Josée Néron au sujet d’un règlement d’emprunt de 587 000 $ visant à réparer la toiture de l’Espace Côté-Cour de Jonquière. La Ville a adopté le règlement la semaine dernière lors d'une assemblée extraordinaire.

Depuis quand le toit coule? Elle est où l’urgence de mettre un demi-million pour réparer un toit. Expliquez-moi ça!, a lancé Dominic Gagnon.

La mairesse Néron a rappelé qu’il s’agit d’une urgence et que l’investissement est conditionnel à ce que le ministère de la Culture et des Communications (MCCQ) déduise l’avance de Saguenay lorsque le projet de rénovation de 3,2 millions de dollars ira de l’avant. Celui-ci devrait être financé à parts égales par les trois ordres de gouvernement. Le projet est à l’étude par Québec.

On veut s’assurer que cet édifice n’ait pas le même sort que d’autres bâtiments patrimoniaux, a insisté Josée Néron.

Avec les informations de Marie-Michèle Bourassa et Mélyssa Gagnon

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !