•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Musée canadien pour les droits de la personne fermé les 5 et 6 août pour son enquête

La première partie de l'examen sur la racisme et la discrimination sera dévoilée cette semaine.

Le Musée canadien pour les droits de la personne vu de l'extérieur derrière des arbres.

Le Musée canadien pour les droits de la personne fermera ses portes pendant deux jours en prévision de la publication de la première étape de son examen sur le racisme et la discrimination systémiques.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le Musée canadien pour les droits de la personne sera fermé les 5 et 6 août « afin que le personnel puisse recevoir et réfléchir sur l’examen systémique du racisme et de la discrimination », annonce le site web du musée.

L’examen a été lancé après que des employés actuels et anciens du Musée se furent prononcés sur le racisme, l’homophobie et la discrimination qu’ils ont vécus dans leur milieu de travail, ainsi que sur des allégations de harcèlement sexuel. Une situation qui a mené à la démission du président-directeur général, John Young.

La première partie de cet examen, entamée à la fin du mois de juin 2020, sera dévoilée à l’interne le 5 août, puis rendue publique le lendemain.

Cette étape consistait à examiner précisément les questions soulevées par les employés actuels et anciens du Musée, à analyser la réponse de la direction à ces préoccupations et à examiner les politiques ou les processus relatifs aux situations décrites par les employés actuels et anciens.

L’objectif de la première partie de cet examen est de trouver des moyens d’améliorer l’environnement de travail à court terme.

La deuxième partie, quant à elle, cherchera à mettre en place des mesures à long terme.

Durant cette étape, des entrevues avec un plus grand nombre d’employés et bénévoles du Musée seront réalisées, tandis que la conduite de la direction, du personnel et des bénévoles et la façon dont elle a contribué aux problèmes seront analysées.

Les politiques et les pratiques du Musée canadien pour les droits de la personne en matière d’embauche, de rémunération, de maintien en poste, de promotion et de résolution à l’interne des plaintes seront aussi examinées.

De plus, les processus décisionnels concernant le contenu des expositions et des programmes seront analysés, et les occasions où le Musée pourra créer du contenu antiracisme pour informer le public seront examinées.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !