•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Société d’assurance publique offre à nouveau un remboursement pour des chèques erronés

Une rue remplie de voitures.

Des milliers de clients de la Société d'assurance publique du Manitoba recevront un deuxième chèque de remboursement pour corriger un chèque initial au montant insuffisant.

Photo : Radio-Canada / Jaison Empson

Radio-Canada

La Société d’assurance publique du Manitoba a émis un deuxième chèque de remboursement à des milliers de conducteurs qui n’ont pas reçu autant d’argent qu’ils auraient dû.

Un porte-parole de la société, Brian Smiley, a expliqué que la société d’État a eu un problème avec son système au printemps, lorsqu’il a tenté de rembourser 110 millions de dollars après que certains clients eurent remarqué que leur chèque était inférieur aux prévisions.

Afin de réparer l’erreur, 9600 clients se partageront 253 000 $. Les chèques ont été envoyés la semaine dernière.

L’assureur automobile avait d’abord envoyé des chèques de remboursement en raison de la diminution du nombre de demandes de remboursement pendant la pandémie de COVID-19 et de résultats financiers plus solides que prévu en fin d’exercice.

En gardant en tête que nous voulons nous assurer que nos clients reçoivent exactement ce à qui ils ont droit, nous avons rapidement enquêté et corrigé le tir et nous sommes assurés d’avoir un deuxième lot de chèques rapidement, a mentionné Brian Smiley.

Le gouvernement avait annoncé en avril qu'il allait offrir des remboursements totalisant 110 millions de dollars aux clients de la Société d'assurance publique du Manitoba afin de les soutenir durant la crise de la COVID-19.

Chaque client devait recevoir un chèque équivalent à 11 % de ses frais d’assurance de l’an dernier, soit un montant variant entre 140 et 160 $.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !