•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pyrrhotite : 106 M$ attendus aujourd’hui de SNC-Lavalin

Une maison surélevée dont les fondations sont en train d'être changées.

De nombreuses maisons, en Mauricie, sont aux prises avec des problèmes de pyrrhotite.

Photo : Radio-Canada

Après plus de 10 ans de procédures judiciaires, le compte en fiducie créé pour dédommager les victimes de la pyrrhotite contiendra d’ici ce soir 106 millions de dollars supplémentaires.

Au total, ce sont 220 millions de dollars qui seront payés par les entreprises fautives.

L’avocat représentant les propriétaires dont la fondation de la maison a été touchée par ce cancer des bâtiments, Pierre Soucy, confirme d’ailleurs que plusieurs millions de dollars ont déjà été déposés depuis lundi matin.

C'est que la Cour d'appel a rejeté à la mi-juillet la demande des assureurs de suspendre l'exécution de son jugement rendu au mois d'avril.

Un homme répond aux questions du journaliste dans son bureau où il y a une fenêtre.

Me Pierre Soucy suit le dossier depuis plusieurs années.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

Aujourd’hui, on reçoit les sommes dues par SNC-Lavalin. Au cours des prochains jours, nous attendons également le remboursement des frais judiciaires, avec intérêts, [que] la compagnie a été condamnée à rembourser, explique Me Pierre Soucy.

Chaque dossier est unique : le montant des réclamations varie de 14 000 à 18 millions de dollars.

Quelque 850 victimes recevront un remboursement pour les travaux visant à refaire la fondation de leur maison.

Nous devons notamment produire des lettres explicatives et les chèques. Il y a énormément de données à analyser, mais un expert en informatique a conçu un immense chiffrier de 136 colonnes sur plus de 700 lignes qui nous permettra de traiter toute cette information de façon beaucoup plus rapide.

Me Pierre Soucy

Il y a énormément de données dans ce chiffrier il y a des gens qui, depuis 12 ans, ont déménagé, d’autres partis qui se sont séparés et il faut partager les sommes. Il y a eu des décès, il faut rembourser la succession plutôt que l’individu. Il y a un paquet de données qu’on doit considérer et s’assurer qu’elles soient exactes pour pouvoir faire les remises adéquatement aux bonnes personnes, conclut l’avocat.

Les victimes soulagées

Plus de 850 familles vont enfin pouvoir retrouver une vie un peu plus normale après 11 ans d'attente, de stress et d'inconvénients majeurs, a déclaré le vice-président de la Coalition d'aide aux victimes de la pyrrhotite, Michel Lemay.

C'est une grande page qui vient de se tourner, et ça devient très stimulant de continuer pour les victimes de la vague deux et la suite. C'est un moment charnière qui est très important!

Michel Lemay, vice-président de la coalition d'aide aux victimes de la pyrrhotite

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !