•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tyne Valley figure parmi les finalistes du concours Hockeyville

Une foule massée devant l'aréna endommagé par un incendie

La reconstruction de l’aréna de Tyne Valley est un projet rassembleur pour la population de la région qui espère gagner le concours Hockeyville. Un incendie a ravagé l'aréna local en décembre 2019.

Photo : CBC/Sarah MacMillan

Radio-Canada

Les amateurs de hockey de la région de Tyne Valley, à l'Île-du-Prince-Édouard, ont de quoi se réjouir, car leur village est l’un des quatre finalistes au concours Hockeyville.

La collectivité gagnante remportera 250 000 $ qui doivent servir à rénover l'aréna local et elle aura l’occasion d'accueillir une partie hors-concours de la Ligue nationale de hockey.

La population des environs de Tyne Valley est très enthousiaste, souligne Adam MacLennan, ancien gestionnaire de l’aréna et membre du comité local du concours. Son téléphone, explique-t-il, ne dérougit pas depuis l’annonce des finalistes, dimanche soir.

Les autres finalistes sont Twillingate à Terre-Neuve-et-Labrador, Pense en Saskatchewan et Saint-Félicien au Québec. Le vote commencera le 14 août. Le gagnant sera annoncé le lendemain.

Les quatre finalistes méritent tous de se retrouver dans cette position, affirme Adam MacLennan.

Le comité dont il fait partie espère organiser des bureaux de vote et des endroits où les gens pourront assister au dévoilement du gagnant, tout en respectant les consignes de la santé publique en matière de rassemblements durant la pandémie.

Le centre des sports de Tyne Valley a été ravagé par un incendie en décembre 2019. Le mois dernier, la communauté a annoncé un projet de construction d’un nouvel aréna au coût de 10,3 millions de dollars auquel vont contribuer les trois ordres de gouvernement.

La reconstruction de l’aréna est un projet des plus rassembleurs pour la population de la région, ajoute Adam MacLennan. Tyne Valley, selon lui, peut réaliser l’impossible.

Avec les renseignements de Nicola MacLeod, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !